Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

DEBONNAIRES Fernand

Informations :

  • Prénom: Fernand
  • Nationalité: belge
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Saint-Gilles le 8 janvier 1907 et décédé à Oostduinkerke le 14 février 1997.

Envoyer cette fiche par Email

DEBONNAIRES Fernand
Fiche créée ou mise à jour par : le 19 mars 2021

Description:

Fernand Debonnaires naît à Saint-Gilles (Bruxelles) le 8 janvier 1907.

En 1918, il quitte l’école à 11 ans pour fréquenter régulièrement l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles sous la direction d’Isidore de Rudder, Paul Du Bois et Victor Rousseau.

En 1928, il obtient le Prix Godecharle grâce auquel il voyage en France, en Italie et à Londres. Il sera trois fois boursier du Prix de Rome.  En 1933, il décroche le Prix Rubens.

La guerre aura raison de son premier mariage dont il eut deux filles et l’artiste épouse en secondes noces Suzanne de Bary, peintre de talent dont il aura deux enfants.

En 1951, il devient professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles.

En 1969, il est élu membre de l’Académie de Belgique.

Fernand Debonnaires passe les dernières années de sa vie à Saint-Idesbald, s’adonnant à la peinture avec beaucoup de succès.

Il s’éteint à Oostduinkerke le 14 février 1997 à l’âge de 90 ans.

S’il excelle dans le monumental, il touche surtout par ses œuvres animistes où la femme d’une grande beauté classique et pleine de sensibilité s’accroche à votre âme.

Debonnaires, en 1934, interrogé par la revue ” Décime” disait : « … La sobriété et la simplicité des plans que les grands chefs-d’œuvre antiques nous ont enseignées, peuvent être animées par notre sensibilité. Nos compositions peuvent l’être par des rythmes nouveaux ; la plastique par des formes que nous enseigne notre race. Armée d’une écriture simple, ne gardant que les grandes lignes dominantes, utiles à l’expression et au rythme de l’œuvre, la sculpture peut sortir de la nuit où elle était plongée… »

Requis par le corps humain qu’il traduit en volumes simples et sobres, à la limite de la géométrisation, il incarne cette génération de sculpteurs qui dans les années 30 représentent, en regard des avant-gardes, un certain retour à l’idéal classique qui n’implique pas nécessairement d’attitude réactionnaire. Entré dans l’histoire de l’art belge sous la bannière de l'”animisme”, Debonnaires a sa place aux côtés de George Grard, Oscar Jespers, Charles Leplae.

Complément

Œuvres dans l’espace public

- St Amand (pierre 3,25m) à l’église de Laeken

- Vierge d’Orval (bronze 3,25m), abbaye d'Orval

- Le Machiniste devant deux bas-reliefs intitulés "La Libération" et dédiés aux cheminots résistants à la Gare Centrale à Bruxelles

- Un grand groupe en bronze domine l’entrée au C.E.R.I.A. à Anderlecht

- Buste de Jean Absil, bronze, Bon-Secours

- Gisant de Saint Aybert, église, Bléharies-Brunehaut

- Tombe d'Eugène Jacobs, cimetière de Jette

Numéro d'identification de la fiche : 7965ed89e6db3fa2

96 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Sculpteur

ANDRIEN Mady

Mathilde, dite Mady Andrien, élève de Marceau Gillard, étudie le dessin et la sculpture à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Liège. Elle y enseigne elle-même e...

14 mars 2021

100 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Sculpteur

FIERS Édouard

Édouard Fiers commence ses études à l’Académie d’Ypres, sa ville natale. Il poursuit ensuite son apprentissage à l’Académie de Bruxelles ainsi qu’auprès des scu...

13 mars 2021

135 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Sculpteur

DUCAJU Joseph

Joseph Ducaju, peintre et sculpteur-statuaire, étudie d'abord à l'Académie d'Anvers de 1842 à 1847 et dans l'atelier de Joseph Geefs. Il se consacre à la sta...

12 mars 2021

84 vues au total, 1 vues aujourd'hui