Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek

Informations :

  • Sculpteur 1: DE LALAING Jacques
  • Fondeur: FONDERIE NATIONALE DES BRONZES
  • Adresse ou lieu-dit: carrefour des avenues Deschanel, Voltaire et Louis Bertrand
  • Code postal (en Belgique): 1030
  • Localité: Schaerbeek
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.86286472239941
  • Longitude: 4.380840004368565
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Sculptures animalières, Lampadaires - torchères - candélabres
  • Morphologie: mobilier urbain
  • Année: 1913
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (avril 2018)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek
Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image1Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image2Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image3Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image4Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image5Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image6Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image7Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image8Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image9Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image10Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image11Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image12Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image13Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image14Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image15Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image16Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image17Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image18Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image19Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image20Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image21Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image22Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image23Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image24Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image25Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image26Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image27Le Mât-Tigres (ou Mât électrique) – Schaerbeek - Image28
Fiche créée ou mise à jour par : le 15 décembre 2018

Description:

Grand lampadaire de 22 mètres ou mât dit “électrique” car servant de support à des luminaires sur une base tripartite représentant un combat de tigres et de serpents.

Également dénommé “Combat de tigres et de serpents”, un bronze d’inspiration Art nouveau, dû au sculpteur Jacques de Lalaing, conçu entre 1887 et 1913.

Il est offert à la Commune de Schaerbeek par les héritiers du sculpteur en 1926 et installé au carrefour des avenues Deschanel, Voltaire et Louis Bertrand.

Inscriptions

signature et marque de fonderie sur la base
JACQUES DE LALAING / 1913

FONDERIE NAT-LE DES BRONZES / ANC-NE FIRME J PETERMANN / ST GILLES BRUXELLES

Description de l'objet

Une première version du mât, en plâtre, est exposée au Salon de Bruxelles en 1887, où elle remporte un franc succès.

Le mât se compose d'une base à trois pieds reliés par des pans concaves et d'un long fût de section triangulaire couronné par un dispositif lumineux de quatre lampes, suspendues à une hauteur de quinze mètres.

La base est ornée de sculptures en très haut-relief, représentant des scènes de combat entre des tigres et des serpents sur fond de feuilles de bananier. Les mouvements souples des félins et les ondulations serpentines relèvent du vocabulaire décoratif de l'Art nouveau.

Historique

Durant toute sa vie, le sculpteur tente de faire intégrer son œuvre à l'espace public, la remaniant constamment. En plein travail, il n’hésite pas à faire plusieurs allers-retours au zoo d’Anvers pour préciser certaines attitudes lui permettant de mieux saisir le système corporel des animaux et ainsi transmettre la tension des muscles bandés au bronze.

Peu importe les déboires que l'artiste rencontre pour placer son œuvre, il ne l'abandonne pas, il écrit par exemple dans ses carnets "Mardi 5 avril 1898: Chez Petermann voir mon réverbère à tigres;  Petermann et son équipe amènent le mât (petit groupe tigres) en bronze et le placent à l'atelier. "

Après les projets avortés de la placer, entre autres, au square Ambiorix en 1888, devant la gare du Midi en 1893 ou sur la place de Brouckère l'année suivante, la version définitive en bronze, dont le socle en pierre bleue réalisé en collaboration avec l'architecte Joseph Diongre, est présentée à l'Exposition universelle de Gand en 1913.

En 1926, le mât est finalement implanté à l'entrée du parc Josaphat, à la jonction des avenues Voltaire et Deschanel.

Remisé dans un entrepôt communal en 1953, il est remonté en 1993 sur la place Colignon, amputé de ses lumières, avant de retrouver son emplacement initial en 2006.

En 2012-2013, le mât est restauré, avec restitution des éléments manquants.

Référence source

recherche sur le terrain 2018

Numéro d'identification de la fiche : 6765c111e625bd05

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie ,

 

Monumen

Les Chevaux Marins – Parc royal – Laeken

Chevaux marins dus à Thomas Vinçotte installés dans le parc royal de Laeken en 1969. Ils se trouvaient initialement sur le miroir d'eau du Château royal d'Ar...

5 novembre 2020

66 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Les Chevaux Marins – Château royal d’Ardenne – Houyet (dé...

Chevaux marins dus à Thomas Vinçotte qui se trouvaient sur le miroir d'eau du Château royal d'Ardenne à Houyet.

4 novembre 2020

47 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Monumen

Hibou – Hôtel de ville – Saint-Gilles

Au sommet de l'avant-corps droit de l'hôtel de ville, statue d'un hibou en bronze doré par Égide Rombaux.

10 octobre 2020

70 vues au total, 0 vues aujourd'hui