Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument au moine Sigebert – Gembloux

Informations :

  • Sculpteur 1: HERAIN Jean
  • Fondeur: FONDERIE NATIONALE DES BRONZES
  • Adresse ou lieu-dit: Place Saint-Guibert
  • Code postal (en Belgique): 5030
  • Localité: Gembloux
  • Région: Région wallonne
  • Province: Namur
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.56116722605316
  • Longitude: 4.696932264422912
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: statue
  • Année: 1910
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (février 2018)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument au moine Sigebert – Gembloux
Monument au moine Sigebert – Gembloux - Image1Monument au moine Sigebert – Gembloux - Image2Monument au moine Sigebert – Gembloux - Image3Monument au moine Sigebert – Gembloux - Image4Monument au moine Sigebert – Gembloux - Image5Monument au moine Sigebert – Gembloux - Image6Monument au moine Sigebert – Gembloux - Image7Monument au moine Sigebert – Gembloux - Image8Monument au moine Sigebert – Gembloux - Image9Monument au moine Sigebert – Gembloux - Image10Monument au moine Sigebert – Gembloux - Image11
Fiche créée ou mise à jour par : le 15 mars 2018

Description:

Monument élevé à la mémoire de Sigebert de Gembloux, né vers 1030 et mort le 5 octobre 1112 à Gembloux, moine bénédictin, hagiographe, polémiste et chroniqueur gibelin.

La statue a été réalisée par le sculpteur Jean Hérain et l’architecte Théo Florange, inaugurée le 30 octobre 1910 et restaurée en 2013.

Remarque : Dans l’article Connaître la Wallonie, on cite l’architecte comme étant Théo FLORENCE. Sur le piédestal de la statue, on lit Théo FLORANGE. (?)

Inscriptions

A / Sigebert / de / Gembloux / Historien / Défenseur des droits / Du peuple au / XIe siècle

Ce monument / est dû / à la munificence / de / Gustave Docq, / ancien bourgmestre / de  /Gembloux  / 1833-1906.

JEAN HERAIN SCULP.1910

FONDERIE NA-TLE DES BRONZES
J.PETERMANN
ST-GILLES-BRUXELLES

THEO FLORANGE ARCH.

Historique

Passée sous la souveraineté du prince-évêque de Liège, l’abbaye de Gembloux qui dispose de privilèges considérables de l’empereur depuis 946 bénéficie d’une longue période de paix de 987 à 1116. Prospère sur le plan économique, l’abbaye brille aussi grâce à son école monastique.

Placée sous la direction de Sigebert de Gembloux de 1071 à 1112, elle accueille des ecclésiastiques et des gens de cour désireux de se former à l’une des meilleures écoles du temps. Sigebert lui-même est issu de cette école dont il prend la direction après avoir été écolâtre pendant une vingtaine d’années à l’abbaye Saint-Vincent de Metz. C’est là qu’il entreprend d’écrire des vies de saint, exercice qu’il consacre à Guibert, le fondateur de l’abbaye de Gembloux, et dont il se fait le principal promoteur, la canonisation de Guibert étant obtenue en 1110.

Engagé dans la querelle des investitures, Sigebert (1030-1112) est aussi un moine bénédictin qui prend partie ouvertement en faveur de l’empereur Henri IV, contre le pape Grégoire VII (c. 1076) et ses successeurs, risquant à tout moment l’excommunication. Mais ce qui conduit à qualifier Sigebert d’historien, ce sont les chroniques qu’il consacre à Gembloux d’abord (1071), à l’histoire universelle ensuite.

Écrite entre 1083 et 1105, année de sa publication, sa Chronographia se veut une chronique universelle qui identifie les événements les plus importants entre la fin du IVe siècle et le début du XIIe siècle. Citant de nombreuses sources aujourd’hui disparues, cette chronique a fortement influencé les auteurs du Moyen Âge, période qu’elle a traversée en restant fort populaire, au point d’être imprimée par les techniques mises au point par Gutenberg. Cette notoriété s’est maintenue jusqu’à l’époque contemporaine, puisque son monument, érigé en 1910, l’identifie prioritairement comme « historien ».

Bourgmestre de Gembloux depuis 1872, Gustave Docq (1833-1906) […]attribue dans son testament un legs important (30.000 francs) pour financer un monument à Sigebert et ordonne qu’il soit érigé place Guibert et que la face principale soit tournée vers l’entrée de l’Institut agricole de l’État.

Au début du XXe siècle, la réalisation du monument a été confiée à l’architecte Théo Florence et au sculpteur Jean Hérain, l’illustre Jef Lambeaux ayant rejeté toute participation à ce projet. La statue en bronze a été coulée par la Fonderie nationale des bronzes (J. Peterman, Saint-Gilles, Bruxelles). Quant au socle, il est en syénite, une roche fort rare. À diverses reprises, les étudiants de la Faculté s’approprieront le monument de manière originale et non conventionnelle…

Sources :

http://connaitrelawallonie.wallonie.be/fr/lieux-de-memoire/sigebert-de-gembloux#.WqppaX_A_cs

Référence source

recherche sur le terrain 2018

Numéro d'identification de la fiche : 7815aaa731a90730

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument à Vital Decoster – Leuven (Louvain)

Buste en bronze du bourgmestre Vital Decoster avec une statue d'enfant dus au sculpteur Louis Jotthier en 1910. La sculpture a été déplacée en 1987 ; elle se...

22 mai 2019

6 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Pieter Coutereel – Leuven (Louvain)

Statue en bronze représentant Pieter Coutereel due au sculpteur Georges Vandevoorde et inaugurée le 13 septembre 1936.

22 mai 2019

7 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument au Père Damien – Leuven (Louvain)

Statue du  Père Damien (né Jozef de Veuster) due au sculpteur Constantin Meunier en 1894 et fondue par les frères Van Aerschodt de Bruxelles.

20 mai 2019

8 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer