Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument aux morts – Saint-Josse-ten-Noode

Informations :

  • Sculpteur 1: CHARLIER Guillaume
  • Fondeur: VERBEYST
  • Adresse ou lieu-dit: rue du Méridien, angle Place Quételet
  • Code postal (en Belgique): 1210
  • Localité: Saint-Josse-ten-Noode
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.852872430301744
  • Longitude: 4.368857145309448
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Sculptures animalières, Monument aux morts et commémoratifs
  • Morphologie: groupe
  • Année: 1920
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (mai 2015)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument aux morts – Saint-Josse-ten-Noode
Monument aux morts - Saint-Josse-ten-Noode - Image1Monument aux morts - Saint-Josse-ten-Noode - Image2Monument aux morts - Saint-Josse-ten-Noode - Image3Monument aux morts - Saint-Josse-ten-Noode - Image4Monument aux morts - Saint-Josse-ten-Noode - Image5Monument aux morts - Saint-Josse-ten-Noode - Image6Monument aux morts - Saint-Josse-ten-Noode - Image7Monument aux morts - Saint-Josse-ten-Noode - Image8Monument aux morts - Saint-Josse-ten-Noode - Image9Monument aux morts - Saint-Josse-ten-Noode - Image10
Fiche créée ou mise à jour par : le 6 janvier 2018

Description:

Monument aux morts à Saint-Josse-ten-Noode, sculpture de Guillaume Charlier, inauguré le 21 juillet 1920.

Inscriptions

1914 - 1918
1940 - 1945
LA COMMUNE DE ST-JOSSE-TEN-NOODE
A SES HABITANTS TOMBES AU CHAMP D'HONNEUR
FUSILLES COMBATTANTS RESISTANTS PRISONNIERS
ET DEPORTES POLITIQUES

L'UNION FAIT LA FORCE

A / NOS SOLDATS / MORTS / POUR LA PATRIE

Guill. Charlier 1917

FONDERIE VERBEYST BRUXELLES

Description de l'objet

Allégorie de la Patrie tenant un drapeau : à ses pieds un lion couché et un soldat mort.

Le blason historique de Saint-Josse-ten-Noode repésente la besace, la grappe de raisin et son château.
- La grappe de raisin fait allusion à la célébrité viticole de St-Josse.
- La besace commémore le séjour du poète flamand Jean-Baptiste HOUWAERT, né à Bruxelles en 1533 d'une riche famille patricienne et décédé à St-Josse en 1599.
- Le château rappelle le castel de Philippe le Bon, duc de Bourgogne.

Historique

Le sculpteur émérite de Saint-Josse, Guillaume Charlier (1854-1925), affecté par l’actualité, propose dès 1915 aux autorités communales de réaliser à ses frais, aussitôt que les circonstances le permettront, un monument aux Morts (sculpture en bronze), digne des braves inhumés au cimetière communal. Le Collège approuve l'offre le 5 novembre 1915 et s’engage à prendre à sa charge le soubassement en pierre et la mise en place de l'œuvre.

Le seul emplacement digne était une place publique, le choix se porta sur le terre-plein de l’ancien Observatoire situé en face de l’hôtel communal, en bordure du square Henri Frick. Le seul obstacle à la réalisation de ce projet caressé par la commune est que la place était déjà occupée… par la fontaine du Bocq !

À cette époque, un projet d'aménagement de la Place Armand Steurs est en cours et certains voient bien le monument aux eaux du Bocq y être déplacé pour commémorer l'œuvre de l'ancien Bourgmestre Armand Steurs, laissant ainsi un emplacement libre pour élever l'œuvre de Charlier. Cette nouvelle option est finalement validée en séance du Collège du 29 octobre 1919.

Le monument aux Morts est inauguré le 21 juillet 1920 en présence du Bourgmestre Henri Frick qui transcrit ce symbole mémorial en mots : « La Belgique s'étant inclinée maternellement sur la tombe de ses enfants, a relevé la tête et regardé vers l'avenir; son geste évoque la parole profonde d'un grand orateur de l'antiquité, qui devant le tombeau des soldats tombés pour la liberté de la Grèce, s'écriait : « Ils ne sont pas morts ! ».

Par la suite, l'évolution de la mobilité urbaine (construction du Métro, augmentation du trafic automobile) contraint le déplacement du monument aux Morts à la rue du Méridien, face à l'ancien observatoire de la Place Quetelet. Le texte du socle en pierre connut lui aussi quelques modifications : 6 plaques furent ajoutées, tenant compte des affres de la deuxième Guerre mondiale 1940-1945.

Bulletin communal 1210 – Automne 2014 pp 6-7-8
https://issuu.com/ilovesaintjosse/docs/1210_2014_automne-herfst

Référence source

recherche sur le terrain 2015
Numéro d'identification de la fiche : 7365a50904eaf128

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie ,

 

Monumen

Hibou – Hôtel de ville – Saint-Gilles

Au sommet de l'avant-corps droit de l'hôtel de ville, statue d'un hibou en bronze doré par Égide Rombaux.

10 octobre 2020

35 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Coq – Hôtel de ville – Saint-Gilles

Au sommet de l'avant-corps gauche de l'hôtel de ville, statue d'un coq en bronze doré par Joseph Baudrenghien.

9 octobre 2020

37 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Aigle – Hôtel de ville – Saint-Gilles

Au sommet de la lucarne de la façade principale de l'hôtel de ville, aigle en bronze doré, par Alfred Crick.

8 octobre 2020

41 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer