Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Statue de Saint Michel – rue Saint-André – Bruxelles

Informations :

  • Sculpteur 1: DILLENS Julien
  • Adresse ou lieu-dit: rue Saint André 2, angle Quai aux Barques
  • Code postal (en Belgique): 1000
  • Localité: Bruxelles
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.854193
  • Longitude: 4.3460664
  • Matériau: Indéterminé
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives, Oeuvres religieuses
  • Morphologie: groupe
  • Année: vers 1850 ?
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (juillet 2020)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Statue de Saint Michel – rue Saint-André – Bruxelles
Statue de Saint Michel - rue Saint-André - Bruxelles - Image1Statue de Saint Michel - rue Saint-André - Bruxelles - Image2Statue de Saint Michel - rue Saint-André - Bruxelles - Image3Statue de Saint Michel - rue Saint-André - Bruxelles - Image4
Fiche créée ou mise à jour par : le 5 août 2020

Description:

Rue Saint André 2, à l’angle du Quai aux Barques, une grande statue de saint Michel terrassant le démon.

Description de l'objet

La statue se trouve en haut d'un immeuble classé qui a servi de bureau de police et de morgue. L'immeuble a été construit par l'architecte Ernest Acker entre 1896 et 1897.

Sur l'angle du Quai aux Briques et de la rue Saint-André, un étroit bow-window de  plan rectangulaire est surmonté d'une niche en pierre à gradins abritant une très belle statue dorée de saint Michel, sculptée par A.Gilis, avec la collaboration de J.Dillens.

Historique

Dans l'Arrêté du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, il est fait référence "au sculpteur A.Gilis aidé de Julien Dillens".

Nous n'avons pas trouvé trace de ce sculpteur qui devait être contemporain de Dillens.

Il n'est pas fait mention non plus du matériau employé, simplement "statue dorée".

L'installation de la morgue et d'un bureau de police se justifiait par l'activité intense de ce qui était le port de Bruxelles.
Dans les années 1550, Bruxelles prit la décision de creuser le canal de Willebroek pour contourner la ville de Malines, afin d’éviter le paiement de taxes à cette ville par les bateliers qui la traversaient sur la rivière Senne, lors du transport des marchandises destinées à Bruxelles.
Dès le 18e siècle, le port de Bruxelles devenait accessible à des navires de mer grâce au prolongement du canal jusqu’au Rupel, affluent de l’Escaut, ce qui créait la liaison avec le port maritime d’Anvers.

Le port intérieur de Bruxelles, autour du Bassin Sainte-Catherine, fut un important centre de distribution de marchandises jusqu’au début du XXe siècle, lorsque les bassins furent comblés. Ceux-ci sont néanmoins reconnaissables aujourd’hui grâce aux noms des rues : quai du Commerce, quai au Bois à brûler, quai à la Houille, quai aux Barques, quai au Foin, quai au Bois de Construction.

Référence source

recherche sur le terrain 2020.

Numéro d'identification de la fiche : 8615f2930489de00

   

301 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Sacré-Cœur – église – Tournai

Sacré-Cœur monumental sur le clocher de l'église.

14 octobre 2020

94 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Christ en croix – Mont-Saint-Aubert

Grand Christ en croix en fonte.

12 octobre 2020

82 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Vases – église Saint-Jean-Baptiste au Béguinage – Bruxelles

Les pinacles de l'église Saint-Jean-Baptiste au Béguinage sont ornés de pots à feu et de brûle-parfum en bronze.

4 octobre 2020

99 vues au total, 0 vues aujourd'hui