Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Boduognat et Ambiorix – Porte du Chemin de Fer – Antwerpen (Anvers) (ensemble disparu)

Informations :

  • Sculpteur 1: CATTIER Armand
  • Sculpteur 2: BOURÉ Antoine-Félix
  • Fondeur: COMPAGNIE DES BRONZES
  • Adresse ou lieu-dit: Porte du Chemin de Fer (Spoorbaan Poort), de l’enceinte urbaine d’Anvers, dite «de Brialmont»
  • Code postal (en Belgique): 2000
  • Localité: Anvers / Antwerpen
  • Région: Région flamande
  • Province: Anvers
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 51.1942677
  • Longitude: 4.418382
  • Matériau: Zinc
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives
  • Morphologie: groupe
  • Année: 1866
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: carte postale coll.La Fonderie

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Boduognat et Ambiorix – Porte du Chemin de Fer – Antwerpen (Anvers) (ensemble disparu)
Fiche créée ou mise à jour par : le 4 mars 2020

Description:

Il s’agit de la Porte du Chemin de Fer (Spoorbaan Poort),  de l’enceinte urbaine d’Anvers, dite «de Brialmont», couronnée en 1866 par deux sculptures représentant Ambiorix et Boduognat.

La Porte devait probablement se situer au niveau de la gare de Berchem-Anvers.

Description de l'objet

Statue de Boduognat par Pierre-Armand Cattier à gauche
Boduognat est figuré mi-assis, mi-couché, s’appuyant du bras gauche contre le fronton, ramenant la main gauche vers la tête d’un air méditatif, tandis que le bras droit repose sur le genou droit, la main droite tenant une lance pointant vers le sol. Boduognat est représenté nu, avec une peau de bête (de lion, de loup?) nouée négligemment autour du cou. Une espèce de drapage (ou est-ce la même peau?), dont on ne sait trop où il serait attaché, lui couvre méticuleusement le sexe. Sa mâle apparence est soulignée par une épaisse moustache.

Statue d’Ambiorix par Antoine-Félix Bouré à droite
Ambiorix est disposé de la même façon, mais adopte une attitude plus tendue. Il ramène les deux bras vers le genou gauche, les deux mains s’appuyant sur une hache aux allures primitives. Dans son dos pend un carquois rempli de flèches empennées dont la courroie est passée autour de l’épaule droite. Ambiorix est aussi montré nu, avec une peau de bête passée encagoule sur la tête, qui émerge de la gueule de l’animal (un lion plutôt qu’un loup) , la peau retombant ou se dédoublant par un drap pour lui couvrir le sexe. L’homme est non seulement moustachu, mais aussi barbu.
Il s’agit bien de colosses, avec une hauteur, de la tête au pied de la jambe qui pend, d’à peu près cinq mètres et demi, et une largeur, pour Boduognat, de la main au coude, d’à peu près cinq mètres, et pour Ambiorix, de la main au carquois, d’à peu près quatre mètres. Ils étaient réalisés en zinc bronzé.

Les grandes statues en zinc bronzé de la Porte du Chemin de Fer et de la Porte de Malines seront réalisées par la Compagnie du Zinc et du Bronze et des Appareils d’Éclairage – qui deviendra la fameuse Compagnie des Bronzes.

Sources : La Porte du Chemin de Fer à Anvers. Ambiorix et Boduognat: «le dernier rempart de la nationalité belge» par Eugène WARMENBOL.

Historique

La Porte du Chemin de Fer, inaugurée en 1866, était couronnée côté Ville, à gauche d’une statue représentant Boduognat, conçue par Pierre-Armand Cattier, à droite d’une autre figurant Ambiorix, conçue par Antoine-Félix Bouré. Des trophées d’armes fermaient la composition en coiffant les ailes latérales de l’ouvrage. Boduognat et Ambiorix encadrent, par ailleurs, un écusson couronné contenant le lion belge, placé au centre du fronton arrondi, et le monogramme du roi Léopold, qui en constitue la clef de voûte.

Le contrat avec le Ministère de la Guerre, représentant les sculpteurs Cattier et Bouré, et la Compagnie des Bronzes fut conclu le 29 septembre 1866. (L’Art du métal, dans Les Cahiers de la Fonderie, n°9, décembre 1990)

Référence source

carte postale ancienne

Bibliographie et liens

Sources : La Porte du Chemin de Fer à Anvers. Ambiorix et Boduognat: «le dernier rempart de la nationalité belge» par Eugène WARMENBOL.

La Porte du Chemin de Fer à Anvers. Ambiorix et Boduognat: le dernier rempart de la nationalité belge. In J. Cession-Louppe, Les Celtes aux racines de l'Europe. Actes du colloque ... 20 er 21 octobre 2006, Mariemont, 2009, p. 79-97.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f7/Ambiorix_Buduognat_%C3%A9mulation_n%C2%B012_34957.jpg/1280px-Ambiorix_Buduognat_%C3%A9mulation_n%C2%B012_34957.jpg?1583247417013

Numéro d'identification de la fiche : 8625e5e8616902d3

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Les savetiers – Petit Sablon – Bruxelles

Une des 48 statuettes de bronze représentant les corporations bruxelloises du XVIe siècle placées sur les colonnes de la clôture du square du Petit Sablon.

27 novembre 2020

12 vues au total, 3 vues aujourd'hui

Les arquebusiers – Petit Sablon – Bruxelles
 

Monumen

Les arquebusiers – Petit Sablon – Bruxelles

Une des 48 statuettes de bronze représentant les corporations bruxelloises du XVIe siècle placées sur les colonnes de la clôture du s...

26 novembre 2020

16 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Les fabricants de chaises en cuir d’Espagne et les perruquiers – Petit Sablon – Bruxelles
 

Monumen

Les fabricants de chaises en cuir d’Espagne et les perruquiers – Peti...

Une des 48 statuettes de bronze représentant les corporations bruxelloises du XVIe siècle placées sur les colonnes de la clôture du s...

25 novembre 2020

16 vues au total, 0 vues aujourd'hui