Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

CANTRÉ Jozef

Informations :

  • Prénom: Jozef
  • Nationalité: belge
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né le 26 décembre 1890 à Gand et y décédé le 29 août 1957.

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
CANTRÉ Jozef
Fiche créée ou mise à jour par : le 26 octobre 2020

Description:

Jozef Cantré, est un peintre, graveur sur bois et sculpteur belge. Il est un des acteurs du développement de l’expressionnisme flamand durant l’entre-deux-guerres. Il est le frère de Jan Frans Cantré.

Jozef Cantré étudie les arts à l’Académie royale des Beaux-Arts de Gand, où il est l’élève de F. Metdepenninghen et de Jean Delvin. Il côtoie Frans Masereel, également étudiant, avec qui il se lie d’amitié.

Pendant cette période, il fut inspiré par Georges Minne et Constantin Meunier. À ses débuts en sculpture, il travailla l’argile, mais plus tard il préférera la taille directe.

Pendant la Première Guerre mondiale, il étudie la littérature à l’université Von Bissing, fondée par les Allemands. À la fin de la guerre, il fuit la Belgique pour les Pays-Bas, où il vit de 1918 à 1930, d’abord à Blaricum, puis à Oosterwijk. Il ne revient à Gand qu’après l’annulation, en 1929, de la peine de prison de cinq ans à laquelle il avait été condamnée en 1920 pour ses agissements pendant la guerre.

En 1923, il effectue un voyage à Berlin, durant lequel il devient ami avec l’écrivain Georg Kaiser. Il fréquente Zadkine et Ernst Ludwig Kirchner.

Durant les années 1920, il publie dans de nombreuses revues d’avant-garde belges et néerlandaises, dont la revue Lumière. Il est alors rattaché au groupe des Cinq (« De Vijf ») auxquels appartiennent également son frère Jan Frans, Frans Masereel, Joris Minne et Henri Van Straten. Il illustre également de nombreux livres durant cette période.

En 1937, il est récompensé d’une médaille lors de l’exposition internationale de Paris pour son illustration des textes du poète Karel van de Woestijne.

De 1941 à 1946, Jozef Cantré enseigne à La Cambre.

En 1951, il est récompensé du prix Angelo pour la gravure lors de la 16e Biennale de Venise.
Ses premières sculptures, réalisées vers 1909, sont influencées par le travail de Constantin Meunier et Georges Minne. Jozef Cantré embrasse ensuite le mouvement expressionniste et est marqué par le fauvisme et le cubisme.

Son œuvre sculptée et son œuvre gravée entretiennent de fort liens.

En sculpture, Jozef Cantré exprime une prédilection pour la taille directe, et la sculpture en bois ou en pierre. Il respecte la matière et la géométrie du matériau.

Il réalise au cours de sa carrière nombreuses sculptures monumentales. Lors de son séjour aux Pays-Bas, il reçoit plusieurs commandes, notamment des statues colossales pour des édifices religieux (église de Heeswijk en 1926 ; église du Sacré-Cœur à Hilversum). En 1938, il signe le monument dédié au socialiste Édouard Anseele à Gand et une œuvre pour le tribunal d’Ostende.

En gravure, Jozef Cantré a surtout pratiqué la xylogravure. Nombre de ses gravures sur bois ont été conçues pour illustrer des textes.

Complément

Quelques œuvres publiques:

- Buste de Johannes Messchaert, Hoorn

- Sacré-Cœur, église du Sacré-Cœur, Hilversum

- Les moyens de communication Sculpture monumentale, ancienne Poste, Ostende

- Monument à Edward Anseele, Gand

- Buste de Peter Benoit, Parc de Middelheim, Anvers

Sources et liens externes

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jozef_Cantr%C3%A9

http://balat.kikirpa.be/results.php?linkthrough=VV&linkval=Cantr%C3%A9%2C+Jozef

https://www.hetstillepand.be/cantre.html

https://www.dbnl.org/auteurs/auteur.php?id=cant006

BENEZIT E. Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs. Nouvelle édition. Librairie Gründ, 1976. 10 volumes, Tome 2 p.502

PIRON Paul. Dictionnaire des artistes plasticiens de Belgique des XIXe et XXe siècles. Editions Art in Belgium, Ohain-Lasne, 2003, 2 volumes, Tome1 p184

DE KEYSER Eugénie. La sculpture contemporaine en Belgique. Belgique, art du temps. Laconti s.a., 1972, 260p. p221

ENGELEN Cor et MARX Mieke. Beeldhouwkunts in België vanaf 1830, Algemeen Rijksarchief, Studia 90, 2002, 3 volumes, Tome1 , pp208-210

Numéro d'identification de la fiche : 6005b69a612b93f6

50 vues au total, 2 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Sculpteur

VAN DEN KERCKHOVE Jean-François

Fait partie d’une famille de sculpteurs. Elève de Guillaume Geefs. Vers 1846-1850, il travaille aussi avec Charles Geerts à Louvain. Crée des statues, ...

23 novembre 2020

15 vues au total, 2 vues aujourd'hui

 

Sculpteur

COURROIX Jules

Le sculpteur Jules Courroix, né à Saint-Josse-ten-Noode le 26 juillet 1831, était professeur de sculpture à l'Académie de Hasselt. Il était marié à Marie Josèph...

21 novembre 2020

19 vues au total, 5 vues aujourd'hui

 

Sculpteur

VAN DEN KERCKHOVE Godefroid

Godefroid Van den Kerckhove est un fils du sculpteur Jean-François Van den Kerckhove. Formé d'abord par son père, il suit des cours à l'Académie d'Anvers. De...

7 novembre 2020

118 vues au total, 3 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer