Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

DE RUDDER Isidore

Informations :

  • Prénom: Isidore
  • Nationalité: belge
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Bruxelles le 3 février 1855 et décédé à Uccle le 3 mai 1943.
  • Nom d'artiste:

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
DE RUDDER Isidore
Fiche créée ou mise à jour par : le 14 décembre 2017

Description:

Issu d’une famille d’artistes d’origine gantoise, De Rudder Isidore Liévin se forma à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles de 1869 à 1879 (Académie dont il devint professeur de 1911 à 1915 et de 1919 à 1926) ainsi que dans l’atelier d’Eugène Simonis. Isidore De Rudder est donc statuaire de formation.
Il obtint en 1880 le Prix de l’Académie de Belgique qui lui permit de voyager en Allemagne, Angleterre et France. En 1882, il reçut le second prix de Rome.

Comme sculpteur, ses œuvres se raccrochent alors aux tendances de son époque (néoclassicisme, romantisme, réalisme, italianisme, symbolisme, modern style, art déco) en faisant preuve toutefois d’inventivité.
De Rudder est assoiffé de découvrir des procédés et des matériaux bon marché qui pourraient ne plus faire dépendre les sculpteurs du prix, de l’approvisionnement et de la lenteur d’exécution des blocs de marbre tout comme des fonderies de bronze. Il perçoit, sans doute le premier, les possibilités offertes par la céramique à la fois pour créer des pièces décoratives et pour ornementer les façades des bâtiments.

Après une collaboration avec la firme de porcelaine Vermeren-Coché d’Ixelles, il produit chez Boch à La Louvière vers 1900, une série de masques de Hollandaises en coiffe traditionnelle. Pour Boch toujours, il exécute un immense vase en grès de 1,80 mètre de haut, aujourd’hui exposé dans le grand hall du Petit Palais à Paris. Il était parvenu à un grand degré de maîtrise dans la céramique décorative de grand format.

Au total, De Rudder aura conçu une cinquantaine de masques décoratifs, que ce soit pour Vermeren-Coché, Boch ou Müller, et ce entre 1892 et 1900. Plusieurs de ses masques (Gröningen, Pax…) sont encore présentés à l’exposition de Turin de 1902.

Il a également créé des modèles de bijoux pour l’orfèvre Philippe Wolfers qui avait été son élève. Et des objets décoratifs pour la fonderie Luppens.

En 1888 eut lieu le concours pour l’érection du tombeau de Rogier; c’est De Rudder qui fut choisi, mais son projet initial – qui rappelait un sanctuaire oriental – dut être entièrement recommencé selon les instructions du jury.

Son atelier situé rue de Hennin, 74 à Ixelles avait été transformé d’après les plans de son ami Paul Hankar.
Son épouse Hélène du Ménil, native d’Ypres, était une artiste brodeuse de talent. Il a créé pour elle des cartons de broderie.

Complément

Quelques œuvres
- Le Héron, statue dans le Jardin botanique de Bruxelles

- Quatre panneaux dans les magasins Vermeren-Coché chaussée de Wavre à Bruxelles

- Monument funéraire Charles Rogier, cimetière de Saint-Josse-ten-Noode, Schaerbeek

- Médaillon en bronze de Charles Janssen, Cimetière de Bruxelles (1918), Evere

- Monument funéraire de Wolfers, Cimetière de Saint-Josse-ten-Noode, Schaerbeek

- Monument funéraire de Georges De Ro, Cimetière de Laeken

- Monument de la reconnaissance de la Belgique à la France (1923) Place Reine Astrid, Paris

- La vielle Fontaine, marbre de Carrare, place Charles Graux à Ixelles

- Tapisseries, salle des mariages, Hôtel de ville, Saint-Gilles

- Le musée de la Céramique d'Andenne conserve en outre plusieurs œuvres d'Isidore De Rudder : Princesse Maleine (entre 1892 et 1914)- Daphné (1894)- porte-parapluie (1895)- Masque (vers 1900)- Masque Pax (vers 1900)

Sources et liens externes

https://fr.wikipedia.org/wiki/Isidore_De_Rudder

http://www.keramis.be/divers/fr/createurs/boch-et-ses-ceramistes-d-art-2/Isidore-De-Rudder.htm

https://www.fine-arts-museum.be/fr/la-collection/artist/de-rudder-isidore-1

BENEZIT E. Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs. Nouvelle édition. Librairie Gründ, 1976. 10 volumes, Tome9 p166.

PIRON Paul. Dictionnaire des artistes plasticiens de Belgique des XIXe et XXe siècles. Editions Art in Belgium, Ohain-Lasne, 2003, 2 volumes, Tome1 p436.

VAN LENNEP Jacques (conception et coordination). La sculpture belge au 19ème siècle, exposition organisée par la Générale de banque, 5 octobre - 15 décembre 1990, Bruxelles 1990, 2 volumes, T2 p 344-347

ENGELEN Cor et MARX Mieke. Beeldhouwkunts in België vanaf 1830, Algemeen Rijksarchief, Studia 90, 2002, 3 volumes, Tome1, pp511-515.

Numéro d'identification de la fiche : 6165a2fa92e0d14a

971 vues au total, 3 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Sculpteur

BATTAILLE César

Originaire de Basècles, Battaille (parfois orthographié Bataille) s’est d’abord passionné pour l’aviation avant de poursuivre sa carrière en tant qu’industriel ...

il y a 10 heures

5 vues au total, 5 vues aujourd'hui

 

Sculpteur

MINNE George

George Minne, né Georgius Joannes Leonardus Minne, fils de l'architecte et entrepreneur Fréderic Auguste Minne, grandit et est éduqué dans un milieu aisé. En 18...

23 mai 2020

24 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Sculpteur

HOUTSTONT Georges

Georges-Etienne Houtstont est un sculpteur français, actif à Bruxelles et en Belgique. Statuaire et sculpteur ornemaniste, Georges Houtstont est invité dès 186...

19 mai 2020

34 vues au total, 2 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer