Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Fontaine des Eaux du Bocq – Saint-Josse-ten Noode (disparue)

Informations :

  • Adresse ou lieu-dit: Place Armand Steurs
  • Code postal (en Belgique): 1210
  • Localité: Saint-Josse-ten-Noode
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.84997089972872
  • Longitude: 4.369012713432313
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Fontaines et vasques
  • Morphologie: fontaine
  • Année: 1909
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Carte postale coll.La Fonderie

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fontaine des Eaux du Bocq – Saint-Josse-ten Noode (disparue)
Fiche créée ou mise à jour par : le 13 novembre 2019

Description:

Fontaine composée de vasques en pierre bleue surmontée d’une sculpture en bronze d’un homme maîtrisant un bouc.

Monument dû au sculpteur Josef Kemmerich.

Description de l'objet

Un homme, représentant le génie de la science, saisit un bouc (le Bocq) et le domptant par un effort puissant, le contraint à rendre par la bouche l'eau qu'il renferme dans ses flancs et qui s'épand dans une série d'énormes vasques quadrangulaires en pierre bleue dont la superposition constitue le monument proprement dit.

Historique

Armand Steurs (1842-1899) fut bourgmestre de Saint-Josse de 1885 à 1899. Durant ses mayorats, il a réalisé une œuvre fort utile pour ses concitoyens : fournir à la population une eau de qualité, en abondance et à un prix raisonnable. Le 12 décembre 1891, par un acte passé devant notaire est constituée la société coopérative Compagnie Intercommunale des  Eaux de l'agglomération bruxelloise. Cette société a pour objet l'établissement d'un service  de distribution d'eau pour les Communes de l'agglomération bruxelloise et l'exploitation de ce service pendant la durée des concessions.

En séance du Conseil d'Administration du même  jour, Armand Steurs est nommé Président. Le 17 décembre 1892, l'Assemblée générale se prononce sur la proposition relative à l'amenée immédiate des eaux des sources du Bocq. Longue de 82 km, la conduite part de Spontin et arrive au réservoir de tête dit de Boitsfort.

Au jour promis -1 janvier 1899 -, les communes des faubourgs reçoivent les eaux captées à diverses sources de la vallée du Bocq. La  Compagnie s'est acquittée de ses engagements. Malheureusement, la santé d'Armand Steurs se dégrade et le 16 octobre 1899, la nouvelle du décès d'Armand Steurs arrive à la Compagnie et aux autorités communales.

Dans le rapport au Conseil du 16 novembre 1899, le Collège propose de mettre au concours un projet de fontaine monumentale à  ériger place Armand Steurs, le médaillon de M. A.Steurs étant encastré sur une des faces.

Le Conseil communal en séance du 11 juin 1902 lance un appel aux artistes belges pour un projet de fontaine monumentale à ériger sur une des places publiques de Saint-Josse.

Le projet "Nunc" du sculpteur Kemmerich et de l'architecte Sneyers est retenu.

L'alimentation en eau du projet de M.Kemmerich nécessitera de nombreuses études et devis dont les montants poseront problème quant à leur subvention. L'emplacement  où  ériger  le  monument  sera  remis  en  question  à  diverses  reprises.

Enfin, le monument est inauguré le 5 juin 1909.
Mais le problème de consommation d'eau par le monument aux eaux du Bocq continua à occuper régulièrement les édiles de Saint-Josse-ten-Noode...

Le 12 novembre 1919, le conseil communal de Saint-Josse-ten-Noode a décidé de supprimer le monument du Bocq dû au ciseau du sculpteur Josef Kemmerich, condamné à la peine de mort par la Cour d'Assises du Brabant, pour sa collaboration anti-patriotique et criminelle au journal pro-allemand Le Bruxellois.
On envisage donc de démolir la fontaine du Bocq et d'inciter à construire une nouvelle œuvre en l'honneur de l'adduction des eaux de source de la vallée du Bocq et en hommage à Armand Steurs.

En   pratique, le monument ne sera pas complétement détruit : la partie du monument comportant la figure d'Armand Steurs sera conservée. Lors de l'aménagement du square  Armand Steurs en 1931-1932, elle y sera placée au point central du square.

La fin de vie du monument approche car le sculpteur Kemmerich sera condamné à la peine de mort pour collaboration durant la guerre. Lors du conseil communal du 3 décembre 1919, le verdict tombe : le monument sera supprimé. Il sera détruit en 1920 et son bronze récupéré pour réaliser un Monument aux morts.

Une nouvelle sculpture de Julien Dillens, "La source ou l’eau du Bocq" sera placée plus tard au square Armand Steurs. 

Pour connaître tous les détails de la construction de cette fontaine, et ensuite de sa destruction, lire ici

http://sjtn.brussels/sites/default/files/documents/centenaire_maison_communale.pdf

Référence source

carte postale ancienne

Numéro d'identification de la fiche : 3205dcad1484628d

   

61 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Pompe à Bras – Rue des Combattants – Froidchapelle

Pompe à bras de grandeur moyenne et octogonale en fonte coiffée d'une pomme de pin.

16 novembre 2019

28 vues au total, 2 vues aujourd'hui

 

Monumen

Pompe à bras – Place Albert Ier – Froidchapelle

Grande pompe à bras en fonte avec un fût cannelé.

16 novembre 2019

33 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

La Source – Parc de Mariemont – Morlanwelz

Aussi appelée "La déesse du Bocq",  la Source, œuvre de Jef Lambeaux, est une copie de la statue installée à l'hôtel de ville de Saint-Gilles.

14 novembre 2019

40 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer