Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

GRARD George

Informations :

  • Prénom: George
  • Nationalité: belge
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né le 26 novembre 1901 à Tournai et décédé le 26 septembre 1984 à Saint-Idesbald.

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
GRARD George
Fiche créée ou mise à jour par : le 13 février 2019

Description:

Formé à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai où il suit les cours du sculpteur Dekorte, il obtient en 1930 le prix Rubens ; il part à Paris où il découvre la sculpture de Charles Despiau, Aristide Maillol et surtout Auguste Renoir. En 1931, il s’installe à Saint-Idesbald dans une maison de pêcheur qui va devenir le rendez-vous incontournable de nombreux artistes : Pierre Caille y séjourne, puis viennent Serge Creuz, Edgard Tytgat, Paul Delvaux, Charles Leplae, ses modèles et artistes Georgette Dufour et Isette Gabriels. On qualifiera ce mouvement d’École de Saint-Idesbald.

En 1935, il obtient le prix de la Roseraie dans le cadre de l’Exposition universelle et internationale de Bruxelles et réalise une œuvre pour le pavillon belge de l’Exposition internationale de 1937.

En 1947, il réalise Le Printemps pour le parc du Cinquantenaire. En 1948, il obtient le Prix du Hainaut et le Prix picard de la Libre Académie de Belgique. À partir de 1950, de nombreuses commandes publiques lui sont passées où il développe son thème préféré : le corps de la femme, ample et généreux. Paul Fierens le compare à Renoir plutôt qu’à Maillol. L’artiste utilise le plâtre comme premier support de sa création. Le coulage du bronze se fait ensuite selon la technique de la cire perdue. Il séjourne en 1957 au Congo belge qui lui inspire la sculpture l’Africaine d’après un modèle, Anasthasie Kosoagna. Cette œuvre est exposée dans le cadre de l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958. Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles lui consacre une exposition en 1962.

Il est élu membre de la Classe des Beaux-Arts, section Sculpture, de l’Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique en 1967 et obtient le Prix quinquennal de Couronnement de carrière en 1970. À partir de 1975, il pratique surtout le dessin, ne pouvant plus sculpter par suite de problèmes de santé. L’artiste décède le 26 septembre 1984 et est inhumé à Coxyde en 1984.

Dix ans plus tard, en 1994, la Fondation George Grard est créée par son épouse, Francine Grard-Van Mieghem et le musée George Grard situé à Gijverinkhove (Alveringem) en Belgique ouvre ses portes. Dans les salles d’expositions, sont présentées au public les statues originales en plâtre, les études et dessins. Une fonderie de bronze s’y trouve aussi.

Son œuvre est figurative et le restera. Partant de grands formes pleines et rythmées, construites puissamment, Grard évoluera vers des expressions plus acides, plus nerveuses, plus libres.

Ses œuvres font partie des collections des Musées d’Anvers, Bruxelles, Tournai, Liège, Ostende et Verviers et sont très appréciées des collectionneurs privés.

Complément

Quelques œuvres publiques :

- La Naïade, 1949-1950, bronze, H. 300 cm, Pont-à-Pont à Tournai

- Le Printemps (Niobé), 1947, bronze, H. 128 cm, Parc Middelheim à Anvers

- Femme assise, 1952, bronze, H. 350 cm, Banque Nationale à Bruxelles

- La Mer, 1952-1955, bronze, L. 370 cm, Casino d'Ostende (déplacée)

- L'Eau, 1962-1964, bronze, L. 360 cm, pont Albert Ier à Liège

- La Terre, 1962-1964, bronze, L. 360 cm, pont Albert Ier à Liège

- Fonts baptismaux (Adam et Eve) , autel, porte de tabernacle, 1966-1971, bronze, H. 97 cm, église Saint-Brice de Tournai

- La Caille, Musée en Plein air du Sart-Tilman

- Femme regardant le soleil, 1962-1976, bronze, H. 348 cm, parc municipal de Furnes

- Femme assise, Sint-Niklaas

Sources et liens externes

https://fr.wikipedia.org/wiki/George_Grard

https://www.cehibrux.be/chroniques/document-du-mois/323-le-parc-du-cinquantenaire-05-l-les-quatre-saisons-r

http://www.museepla.uliege.be/artistes/george-grard/

http://connaitrelawallonie.wallonie.be/fr/wallons-marquants/dictionnaire/grard-georges#.W2mrKsIyXIU

http://balat.kikirpa.be/results.php?linkthrough=BA&linkval=Fondation+Georges+Grard%5Bcollection%5D

https://www.hetstillepand.be/grard.html

http://www.stichtinggeorgegrard.be/

BENEZIT E. Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs. Nouvelle édition. Librairie Gründ, 1976. 10 volumes, Tome 5 p.170

PIRON Paul. Dictionnaire des artistes plasticiens de Belgique des XIXe et XXe siècles. Editions Art in Belgium, Ohain-Lasne, 2003, 2 volumes, Tome1 p656.

DE KEYSER Eugénie. La sculpture contemporaine en Belgique. Belgique, art du temps. Laconti s.a., 1972, 260p. p229.

Numéro d'identification de la fiche : 6345b69b55296ded

16 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Sculpteur

HEUSERS Herman

On sait peu de choses de ce sculpteur et médailleur. On connaît de lui plusieurs sculptures, notamment par le marché de l’art, et plusieurs monuments aux morts....

il y a 23 heures

7 vues au total, 4 vues aujourd'hui

 

Sculpteur

CANNEEL Eugène

Il faisait partie d'une importante famille d'artistes. Son grand-père était le peintre Théodore Joseph Canneel. Son père et ses enfants étaient également artist...

19 février 2019

6 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Sculpteur

LAGAE Jules

Jules Lagae suit les cours de sculpture d'après l'antique donnés par Jean-Joseph Jaquet. Ensuite, de 1882 à 1885, il fréquente l'atelier libre de Charles Van de...

5 février 2019

113 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

Information à propos du contributeur

Autres contributions de Guy Vanden Bemden

Plus récentes contributions de Guy Vanden Bemden »