Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Le Monument au Travail – Laeken

Informations :

  • Sculpteur 1: MEUNIER Constantin
  • Fondeur: VERBEYST
  • Adresse ou lieu-dit: Rue Claessens, Quai des Yachts
  • Code postal (en Belgique): 1020
  • Localité: Laeken
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.8731085
  • Longitude: 4.3586884
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives
  • Morphologie: statue
  • Année: installation en 1930
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (avril 2018)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Le Monument au Travail – Laeken
Le Monument au Travail - Laeken - Image1Le Monument au Travail - Laeken - Image2Le Monument au Travail - Laeken - Image3Le Monument au Travail - Laeken - Image4Le Monument au Travail - Laeken - Image5Le Monument au Travail - Laeken - Image6Le Monument au Travail - Laeken - Image7Le Monument au Travail - Laeken - Image8Le Monument au Travail - Laeken - Image9Le Monument au Travail - Laeken - Image10Le Monument au Travail - Laeken - Image11Le Monument au Travail - Laeken - Image12Le Monument au Travail - Laeken - Image13
Fiche créée ou mise à jour par : le 3 janvier 2019

Description:

Monument au Travail conçu par Constantin Meunier et installé au nord du grand bassin Vergote, sur le quai des Yachts.
Le monument érigé par l’architecte Mario Knauer en 1930, met en valeur cinq sculptures de bronze et quatre hauts-reliefs, œuvres du sculpteur Constantin Meunier (1831-1905) qui dès les années 1890 travaille à ce projet qui n’est cependant édifié qu’après sa mort en 1930.

Inscriptions

inscriptions sur le granit
AU TRAVAIL

CONSTANTIN
MEUNIER
SCULPTEUR

B.VERBEYST FONDEUR
BRUXELLES

MARIO
KNAUER
arch-te

sur les sculptures
C.MEUNIER

Description de l'objet

Le monument prend la forme d’un cube en granit bavarois, à arêtes formées par de forts piliers à fruit, sur socle à gradins de même matériau. Sur chacune des quatre faces prend place un haut-relief en pierre de Chauvigny, tandis qu’aux angles se trouvent cinq statues de bronze.

La Belgique industrielle de la fin du XIXe siècle fournit le thème de ce monument.

En avant du monument est placée La Maternité, un bronze figurant une femme et ses enfants symbolisant l’avenir.

Dressé sur un pylône au coin du monument dans l'axe de La Maternité, Le Semeur personnifie le travail de la terre et la production.

Aux trois autres angles sont placés, L’Ancêtre, homme âgé représentant le passé et la tradition, Le Mineur pour les charbonnages et Le Forgeron pour la métallurgie.

Les hauts-reliefs des côtés, associés aux quatre éléments, ont pour sujet : L’Industrie (le feu), qui représente des ouvriers emmenant un creuset dont s'échappe du verre en fusion ; La Mine (la terre), qui représente des mineurs s'attaquant à un filon de houille ; La Moisson (l'air) qui représente une famille en train de moissonner ; Le Port (l'eau) qui représente des dockers au travail.

Historique

C’est à partir du milieu des années 1880 que Constantin Meunier envisage la création d’un Monument au Travail. Il en conçoit les diverses sculptures – reliefs de pierre et rondes-bosses de bronze – au cours des années 1890 et élabore plusieurs projets pour leur mise en œuvre.

En 1901, Meunier fait appel, pour l’architecture du monument, à Victor Horta, qui lui propose plusieurs variantes. Parallèlement, le sculpteur demande au roi Léopold II de pouvoir placer le monument au centre du rond-point de l’avenue de Tervueren. Le Gouvernement refuse toutefois d’acheter l’œuvre par crainte de manifestations socialistes à cet endroit. Il finit néanmoins par acquérir les sculptures, en 1903, suite à une pétition lancée pour éviter qu’elles ne soient acquises par le musée des Beaux-Arts de Copenhague.

Constantin Meunier décède en 1905.
Ce n’est qu’en 1926 que le projet reprend, lorsque la Société Centrale d’Architecture de Belgique (SCAB) fonde un Comité pour l’érection du Monument au Travail de Constantin Meunier. En 1929, ce comité lance un concours, dont l’architecte Mario Knauer sort lauréat.

Implanté au square Jules de Trooz (ancienne place des Deux Ponts), le monument est inauguré le 12 octobre 1930, soit 25 ans après la mort du sculpteur.

Il est toutefois démonté en 1949, dans le cadre du remplacement des deux ponts enjambant le canal par un nouvel ouvrage d’art.

C’est en 1954 que le monument est remonté de l’autre côté du canal, à l’angle de la rue Claessens et de l’avenue de la Reine et bordé au sud par le quai des Yachts. L’aménagement des abords est conçu par l’architecte Henry Van Montfort en 1952.

Référence source

recherche sur le terrain 2018

Numéro d'identification de la fiche : 7855c2ce2fea8e6f

     

21 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Statues – Beffroi de l’hôtel communal – Forest

Juchées à 50m de haut aux angles du beffroi de l’Hôtel communal de Forest, quatre groupes de cinq statues en bronze doré.

17 janvier 2019

9 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Le Ropieur – Fontaine – Jardin du Mayeur – Mons

La fontaine "le Ropieur" est le symbole du garnement montois, arrosant les passants avec l'eau de la fontaine. Œuvre de Léon Gobert inaugurée le 26 septembre 19...

13 janvier 2019

33 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Monumen

Buste de Marcel Gillis – Jardin du Mayeur – Mons

Monument à Marcel Gillis, réalisé par Raoul Godfroid, 23 mars 1973. Marcel Gillis (Mons, 1897 - Mons, 1972) est un artiste peintre, chansonnier, poète belge....

12 janvier 2019

21 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer