Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Fondeur

VAN AERSCHOT (Herentals)

Informations :

  • Nationalité: belge
  • Activité: Fondeur

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
VAN AERSCHOT (Herentals)
Fiche créée ou mise à jour par : le 29 mars 2018

Description:

Adresse :

Nonnenstraat 37 et 27, Herentals (Antwerpen)
Au N° 37 se retrouve encore l’entrepôt de l’ancienne fonderie de fer A. Van Aerschot, «Forges et Fonderies de la Campine».
Le bâtiment a la forme de trois travées et deux étages sous toit à pignon (faîtage perpendiculaire à la rue), du dernier quart du XIXe siècle.
Le bâtiment du numéro 27, également conservé, possède encore à l’arrière des locaux commerciaux de l’ancienne fonderie de fer.

Mentions :

– Forges & Fonderies de la Campine / fondées en 1845 / Auguste Van Aerschot Père / Successeur / Léonard Van Aerschot Fils / Herenthals
– A. Van Aerschot Constructeur Herenthals
– A. Van Aerschot
– Aug. Van Aerschot Père
– Van Aerschot Père et Fils
– IJzergieterij-Smederij Aug. Van Aerschot Herentals
– August Van Aerschot Vader. Kempische IJzergieterij en Smederij. Opvolger Leonard Van Aerschot

Note sur la Famille Van Aerschot, fondeurs de fer à Herentals

August Van Aerschot apprend à Anvers et à Bruxelles le métier de la  forge et de l’établi et du tour. Dès 1845, August a acquis une expérience suffisante qui lui permet de mettre en place une forge au Bovenrij à Herentals. Avec un apprenti et un moulin à chiens comme moteur, il commence son activité.

August Van Aerschot achète une machine à vapeur de 4 chevaux en 1853 et à partir de 1856, il peut couler la fonte dans l’atelier derrière sa maison. Les affaires prospèrent rapidement : même si August ne fabrique pas tout lui-même, il vend des produits métalliques d’Angleterre, de France et d’Allemagne. Sa propre production se compose de clôtures, de lampadaires, des portes et des machines. Parmi ces dernières, on trouve des presses pour le tabac, du matériel de brasserie et des appareils pour carder la laine. Il fournit les ponts pour les canaux qui se construisent à cette époque. Mais ses produits phares sont les essieux  métalliques et les têtes des moulins à vent, car malgré la révolution industrielle, des centaines de moulins à vent fonctionnent encore en Flandre et dans le Brabant septentrional. Van Aerschot approvisionne aussi en essieux les moulins qui assèchent les moëres à la frontière entre Flandre occidentale et française. Il produit  aussi les grands crucifix pour les cimetières et des kiosques à musique.

August Van Aerschot était un conseiller municipal libéral et premier échevin de Herentals. Ce choix politique donna à l’entreprise de nombreux contrats publics sous le gouvernement libéral belge (jusqu’en 1884) ainsi que ses bonnes relations avec d’autres municipalités libérales comme à Anvers et Borgerhout.

Auguste est donc à la tête d’une entreprise métallurgique internationalement renommée pour ses clôtures, portails, kiosques, croix de fer, lanternes et ponts.

Deux de ses trois fils choisiront sa voie: Joseph en tant que successeur à succès et bientôt  concurrent redoutable, Leonard en tant qu’entrepreneur trop prudent, qui réduit  lentement le champ d’activité de son père. Dans un premier temps, Joseph prendra  la succession de son mère, mais la famille est connue à Herentals pour les nombreuses querelles intestines. À partir de 1885, Joseph établit sa propre entreprise près du canal de Campine et de la gare d’Herentals sur un site connu sous le nom de «De Roest». Il construit des barges métalliques , un pont pour Rotterdam et la gare de fret pour Anvers. Mais surtout, Joseph fabrique exactement les mêmes produits que son père, ce qui conduit naturellement à une concurrence féroce. Avec sa « Margelle Brevetée type 700 »,  Joseph Van Aerschot remporta la médaille d’or à l’Exposition universelle de Gand en 1913.

Léonard reprend l’entreprise de son père vers 1890, mais se limite de plus en plus à de petites productions telles que lampadaires, croix, clôtures et moulins à vent.

Joseph s’est impliqué dans la construction de la gare de marchandises bruxelloise Tour et Taxis, mais fera faillite en 1910, lorsqu’il sera écarté de ce projet.

Leonard fuit la Première Guerre mondiale en Angleterre, et à son retour trouvera son entreprise pillée par les Allemands, il se déplace, alors dans la banlieue de Bruxelles à Saint-Gilles, après avoir vendu ce qui reste à son contremaître. C’est ainsi que ses termine un chapitre célèbre de l’industrie métallurgique de Herentals.

Complément

Quelques réalisations :


Province d’Anvers


- Herentals, église de béguinage, deux clôtures de fer dans l'église, 1846 et 1879.
-Herentals, tour de l'hôtel de ville, renfort en fonte de la couronne, 1891 - début 1892.
- Herentals, Nederrij 135, château Le Paige, portail et deux portes en fer forgé et en fonte, 1892
- Herentals, Nederrij No. 98, maison du portier (anciennement "Cour d'Angleterre"), porte et portail en fonte, vers 1892.
- Herentals, église Saint-Waldetrudis, porte en fonte à la chapelle Saint-Joseph, 1895.
- Anvers, Leopoldstraat, théâtre Bourla, grillages des portes d'entrée conçues par l’architecte Pieter Dens, vers 1865
- Anvers, Van Kerckhovenstraat, église St-Amand, grilles autour de l'église, 1869-1874, architecte L. et F. Baeckelmans
- Anvers, Britselei 55-57, cour, portes et balcons de fer, 1871-1874, architecte L. et F. Baeckelmans
- Anvers, Koning Albertpark (Warande), kiosque à musique, 1876-1877, arch. P. Dens
- Anvers, Leopoldstraat 24, porte d'entrée du jardin botanique, 1878 (?),
- Anvers, local du cercle de citoyens catholiques, ferronnerie, (avant?) 1880.
- Anvers, Marnixplaats, lanternes ornementales et grille autour du monument Schelde Vrij, 1883. Arche de conception J.J. Winders.
-Anvers, Leopoldstraat 24, Botanique, huit lampadaires avec trois feux sur la balustrade, probablement vers 1898, marqués "Aug. Van Aerschot Père" . La balustrade date de 1878, mais l'ajout "père" suggère la présence de son fils Joseph. Frans Van Kuyck, concepteur de ces lanternes ornementales, a exécuté les modèles ornementaux de Jan Kerckx. Restauré 1998-1999.
- Beerzel, cimetière, croix en fonte, marqué "Van Aerschot Père et Fils".
- Berchem, cimetière, crucifix en fonte, 1891, sculptures en fonte de Marie et de St Jean. Les statues auraient été ajoutées plus tard.
- Berlaar, Pastorijstraat 7-9, Berlaarhof (villa Ernest van Dyck), portail de jardin en fonte.
- Commandement, Dorp 77, portail du jardin en fonte.
- Commandement, Dorp 103, portail du jardin en fonte, 1888.
- Boechout, Heuvelstraat 33, portail de jardin en fonte.
- Boechout, Van Colenstraat 1, portail de jardin en fonte.
- Booischot, Dorpsstraat 64, ancienne brasserie, grilles en fonte.
- Bouwel, cimetière autour de l'église, deux portes du cimetière, 1872. Partiellement démoli.
- Broechem, Kapelstraat 99, ancien moulin, portail en fonte.
- Dessel Cimetière, Crucifix en fonte
- Gestel, cimetière, grille en fonte, grille en fer forgé devant la tombe du Bieberstein le Grelle (1909?), Crucifix avec Marie et St Jean (1877) sur la tombe de Florent Legrelle de Rameyen , dans le cimetière autour de l'église.
- Gestel, presbytère, porte de jardin en fonte,
- Gestel, Rameyenstraat, Chapelle ND de la Consolation des affligés, 1859, Porte en fonte et le pic de toit en fer forgé.
- Gestel, Gestelhof, deux petits mâts en fonte.
- Gestel, Kesselseweg, Hof ter Nete, quatre poteaux en fonte, dont deux marqués "A. Van Aerschot"
- Hulshout, à côté de l'église Saint-Matthieu, Crucifix en fonte.
- Kalmthout, Kapelsesteenweg 91, clôture en fonte.
- Kalmthout, Kerkeneind 21, ancien presbytère, porte de jardin en fonte, 1883-1884.
- Koningshooikt, église, crucifix en fonte à côté de l'église.
- Koningshooikt, Dorpsstraat 36, porte de jardin en fonte, vers 1878.
- Lier, Ravenstein 1, Ravensteenhof, porte d'entrée en fer du côté sud, vers 1850-1860,
- Lier, Cardinal Mercierplein 6-7, ancien monastère des Alexiens, balustrade en fonte dans le jardin d'hiver, vers 1873, arch. Slootmaeckers.
- Lier, Kerkstraat 3-7, ancien monastère anglais théresien, jardin d'entrée à la chapelle de la cour, portail en fonte avec double porte.
- Lille (en province d’Anvers), Boskapelstraat, supports en fonte pour les sept joies et les peines de Saint-Joseph, probablement 1875.
- Malines, Jardin Botanique, pont de fer.
- Malines, 7 Huidevettersstraat ancien marché de la viande urbaine, dans les trois nefs de construction en fer et en verre, 1881, Arch. V. Louckx étiquetée "Van Aerschot".
- Meerhout-Gestel, Kerkstraat 2, presbytère, clôture, vers 1887, marquée "A. Van Aerschot".
- Meerle, cimetière autour de l'église, clôture en fonte, marquée "A. Van Aerschot".
- Mol-Sluis, ancien cimetière, crucifix en fonte, comme mémorial pour le missionnaire Frans Wuyts, 1891 ou plus tard, marqué "A. Van Aerschot".
- Mol-Sluis, Sas 6, mécanisme de verrouillage, marqué "Van Aerschot".
- Olen, église St Martin, clôture autour de la chaire, 1853. Démoli.
- Onze-Lieve-Vrouw-Waver, Bosstraat, monastère d'Ursulines, deux clôtures, marquées "A. Van Aerschot"
- Onze-Lieve-Vrouw-Waver, monastère des ursulines, parc, calvaire en fonte, vers 1890, marqué "A. Van Aerschot". Puisque ces constructions ont été fabriquées par Van Aerschot, il n'est pas impossible que la ferronnerie du célèbre jardin d'hiver soient également de Van Aerschot
- Postel, abbaye, armature de fer pour les fenêtres de l'église abbatiale, 1878.
- Ruisbroek (province d’Anvers): église Onze-Lieve-Vrouw, cloture du choeur, bois et fer forgé, 1860.
- Schriek, cimetière autour de l'église Saint-Jean-Baptiste, porte en fonte, 1869.
- Sint-Amands, cimetière autour de l'église, clôture en fonte.
- Sint-Katelijne-Waver, Pasbrug-Nieuwendijk, cimetière, crucifix en fonte.
- Sint-Lenaarts, canal vers Rijkevorsel, écluse marquée "Van Aerschot».
- Turnhout, Kwakkelstraat 135, cimetière, crucifix en fonte, 1888, marqué "Van Aerschot".
- Turnhout, Begijnenstraat 26, ‘Huis metten Thoren’, Taxandriamuseum, porte en fonte, 1865.
- Veerle, Oude Geelsebaan 17, ancien presbytère, portail en fonte et portail.
- Vlimmeren, cimetière autour de l'église, clôture en fonte.
- Vremde, cimetière autour de l'église, porte en fonte, 1865
- Vremde, trois indicateurs de direction, marqués "Van Aerschot Herenthals".
- Westerlo, Grote Markt, support en fonte et en fer forgé avec tilleul royal, arch. Taeymans, 1871-1872.
- Wiekevorst, Wittegracht, crucifix en fonte.

Province du Brabant Flamand

- Aarschot, en direction de Betekom, pont sur le Demer, marqué "Van Aerschot".
- Averbode, cimetière de l'abbaye, porte en fonte, 1871-1875, crucifix, 1873, marqué "Van Aerschot". Ce dernier était un moulage du crucifix de Feuillan Houssar (1752), qui pendait dans le réfectoire de l'abbaye.
- Kessel-Lo, cimetière près de l'abbaye de Vlierbeek, crucifix en fonte, marqué 'IJzergieterij Smederij Aug. Van Aerschot Herenthals'.
- Korbeek-Lo, Predikherenberg 20, monastère de clare de jardin, crucifix en fonte.
- Louvain, cimetière, crucifix en fonte, 1874.
- Linkebeek, Kerkstraat, contre l'église Saint-Sébastien, crucifix en fonte avec Marie et St Jean.
- Pepingen, maison de soins infirmiers de jardin Mater Dei, crucifix en fonte avec Marie et St Jean.
- Scherpenheuvel, cimetière, crucifix en fonte, marqué "Van Aerschot".
- Tildonk, monastère des Ursulines, jardin, calvaire en fonte.
- Pepingen Sacré Coeur église Sint-Martinus Kerkstraat,
- Grimbergen, cimetière, crucifix en fonte.
- Leuven, Sint-Donatuspark, kiosque à musique, 1898, arch. ir. E. Frische.
- Heverlee, cimetière du couvent des soeurs, calvaire en fonte avec Marie et Saint Jean, signalé trois fois ‘Léonard Van Aerschot Constructeur Fondeur Herenthals’

Province de Limbourg

- Eksel, place du village, pompe à eau monumentale. Détruite 1944-1945, réplique de 1999.
- Kortenbos, clôture en fonte autour de l'église de pèlerinage de Notre-Dame
- Peer pompe publique
- Sint-Huibrechts-Lille, Dorpsstraat, pompe monumentale, en 1867, restaurée plus tard par Leonard Van Aerschot . Démoli vers 1950-1960, réplique en bronze.

Province de Flandre orientale

- Termonde, Musée du Folklore, croix funéraire modèle 20, originaire de Apples.
- Ename, cimetière autour de l'église St-Laurent, croix modèle 4.
- Sint-Niklaas, parc de la ville, kiosque à musique, à l'origine sur le Grote Markt, 1860, arch. Bouwens, déménagé en 1966, dans le Stadspark 1983-1984
- Sint-Niklaas, cimetière, crucifix en fonte.
- Stekene, Polenlaan, pompe à eau monumentale néo-gothique, 1873.

Province de Flandre Occidentale

- Damme, canal, pont tournant, marqué 'Van Aerschot'.

Province de Liège,

- Montenau-Amel, clôture en fonte avec porte d'entrée et tampons, marquée «A. Van Aerschot Herenthals '.

Pays-Bas

- Nieuwkuijk, (Noord-Brabant), abbaye Mariënkroon (ancien château Onsenoort), pont du parc, marqué "A. Van Aerschot".

France

Saint-Aubin, cimetière, crucifix en fonte.

Sur le site http://www.hgk.be/evenementen/vanaerschot.php , on trouve un relevé complet des productions Van Aerschot de Herentals, celles encore existantes et celles disparues. Ce relevé a été établi par Jan Cools en 2011

Sources et liens externes

http://www.hgk.be/evenementen/vanaerschot.php

http://www.hetstillepand.be/van_aerschot.html

https://inventaris.onroerenderfgoed.be/erfgoedobjecten/47130

http://krugerpleinpeperbus.blogspot.be/2010/09/margelle-brevetee.html

https://inventaris.onroerenderfgoed.be/erfgoedobjecten/7020

COOLS Jan, “Uit het metaalverleden van Herentals. IJzergieterij en Smederij Van Aerschot”, Stadsbestuur Herentals, 2001.

COOLS Jan “Aspecten van metaal te Herentals”, Stadsbestuur Herentals, 2001.

Numéro d'identification de la fiche : 1565aaa9278a59e0

207 vues au total, 2 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

fondeur

CHAPEL & PLUNTZ

CHAPEL & PLUNTZ Bureaux, magasins et ateliers Adresses connues à Ixelles : 7, Rue René Dubreucq 138, Chaussée de Wavre 7-9 Rue de Vienne Entrepris...

1 juillet 2019

30 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Fondeur

STEVENS Y.

Petit fondeur dont l’entreprise était située 26 rue de Bosnie à Saint-Gilles, Bruxelles, dénommée Fonderie d'Art.

14 juin 2019

67 vues au total, 2 vues aujourd'hui

 

Fondeur

CRULS FRÈRES – FONDERIE DE ZEELHEM

En 1858, Léopold Cruls (Saint-Trond 11 juin 1832-Zelem 22 mai 1923) fonde à Liège une ferronnerie avec son frère (prénom inconnu). En 1872, il décide de tran...

18 février 2019

197 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

Information à propos du contributeur

Autres contributions de Guy Vanden Bemden

Plus récentes contributions de Guy Vanden Bemden »