Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Allégorie – La Traction hippomobile – Palais 5 – Centenaire – Heysel – Laeken

Informations :

  • Sculpteur 1: MARIN Jacques
  • Architecte: VAN NECK Joseph
  • Adresse ou lieu-dit: Place de Belgique
  • Code postal (en Belgique): 1020
  • Localité: Laeken
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.8982772
  • Longitude: 4.338322
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives, Sculptures animalières
  • Morphologie: statue
  • Année: 1935
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (octobre 2020)

Envoyer cette fiche par Email

Allégorie – La Traction hippomobile – Palais 5 – Centenaire – Heysel – Laeken
Allégorie – La Traction hippomobile - Palais 5 - Centenaire - Heysel - Laeken - Image1Allégorie – La Traction hippomobile - Palais 5 - Centenaire - Heysel - Laeken - Image2Allégorie – La Traction hippomobile - Palais 5 - Centenaire - Heysel - Laeken - Image3Allégorie – La Traction hippomobile - Palais 5 - Centenaire - Heysel - Laeken - Image4Allégorie – La Traction hippomobile - Palais 5 - Centenaire - Heysel - Laeken - Image5Allégorie – La Traction hippomobile - Palais 5 - Centenaire - Heysel - Laeken - Image6Allégorie – La Traction hippomobile - Palais 5 - Centenaire - Heysel - Laeken - Image7Allégorie – La Traction hippomobile - Palais 5 - Centenaire - Heysel - Laeken - Image8Allégorie – La Traction hippomobile - Palais 5 - Centenaire - Heysel - Laeken - Image9Allégorie – La Traction hippomobile - Palais 5 - Centenaire - Heysel - Laeken - Image10
Fiche créée ou mise à jour par : le 20 avril 2021

Description:

Allégorie de la Traction hippomobile, une des quatre statues ornant la corniche de la façade principale du Grand Palais, également dénommé Grand Halle, Halle Centrale ou Palais Central, aujourd’hui connu sous le nom de Palais 5.

D’après le programme établi par Égide Rombaux, les allégories des statues font référence aux transports de l’époque : la navigation, la traction hippomobile, la traction à vapeur et le transport aérien.

Description de l'objet

L'allégorie de la Traction hippomobile due à Jacques Marin est représentée par un jeune homme tenant deux chevaux avec une longe ; entre eux se trouve un collier d'attelage. Le groupe est en bronze doré et s’élève sur une hauteur de 4,30 mètres.

Historique

Un premier groupe composé de cinq palais et d’un bâtiment administratif est construit autour de l’actuelle place de Belgique, pour abriter une partie de la section belge lors de l’Exposition universelle de 1935.

À l’issue de cette dernière, l’ensemble sert de lieu d’expositions temporaires et de manifestations diverses en remplacement du Palais du Cinquantenaire, devenu trop exigu.

Le Grand Palais, également dénommé Grand Halle, Halle Centrale ou Palais Central, est aujourd’hui connu sous le nom de Palais 5. Par crainte d’une répétition de l’incendie qui avait ravagé l’Exposition de 1910, son ossature est entièrement conçue en béton armé. Point d’orgue de l’exposition, il clôture la perspective du boulevard du Centenaire.

Le complexe est régulièrement agrandi, notamment pour l’Expo 58, au gré des besoins croissants d’espaces pour expositions, foires, salons et congrès. Ces différents palais constituent un remarquable témoin de l’évolution des techniques de construction au cours du XXe siècle.

Le site baptisé Heysel pour l’exposition de 1935 n’est, au début du siècle, qu’une vaste étendue campagnarde nommée Osseghem. Le roi Léopold II en est le principal propriétaire. En 1909, il lègue ce domaine de 123 hectares à l’État belge, qui le cède à son tour en 1926 à la Ville de Bruxelles en prévision de l’exposition qui devait commémorer le centenaire de la Belgique en 1930.

Ce sont finalement Liège et Anvers qui obtiennent d’organiser chacune une exposition à cette occasion, tandis que Bruxelles reporte la sienne à 1935.

Le concept du centenaire subsiste néanmoins dans l’appellation "Palais du Centenaire", qui désigne les cinq palais de style Art Déco classicisant, accompagnés d’un bâtiment administratif d’inspiration Paquebot, conçus dès 1931 par l’architecte en chef de l’exposition, Joseph Van Neck, avec la collaboration de l’ingénieur Louis Baes et du Service technique de l’Exposition, et édifiés entre 1933 et 1935.

Les seules destinées à perdurer après l’événement, ces constructions sont réparties autour d’une Cour d’Honneur (la Place de Belgique) qui devait être la base d’un futur quartier, dénommé quartier du Centenaire ou quartier d’Osseghem, jamais réalisé.

Référence source

recherche sur le terrain 2020.

Numéro d'identification de la fiche : 203607194356648d

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie ,

 

Monumen

Centres fermés, rêves ouverts – Tervuren

Installation du sculpteur Congolais Freddy Tsimba placée contre le mur de l’Africa Museum

14 novembre 2021

48 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

El Mouchon d’Aunia – La Louvière (copie)

Cette sculpture réalisée par Louise Nopère (1933 – 2018) représente une jeune femme en tablier, levant les yeux au ciel et tenant un coq dans les bras. Il s’agi...

6 novembre 2021

20 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Diane Chasseresse – Belœil

Sculpture de Diane chasseresse accompagnée d'un cerf due au sculpteur Joseph Louis Geleyn et fondue par la Compagnie des Bronzes en 1909.

29 octobre 2021

135 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer