Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

La Source – Parc de Mariemont – Morlanwelz

Informations :

  • Sculpteur 1: LAMBEAUX Jef
  • Fondeur: FONDERIE NATIONALE DES BRONZES
  • Adresse ou lieu-dit: Chaussée de Mariemont 100
  • Code postal (en Belgique): 7140
  • Localité: Morlanwelz
  • Région: Région wallonne
  • Province: Hainaut
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.46452527103
  • Longitude: 4.228105545043946
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives, Fontaines et vasques
  • Morphologie: statue
  • Année: 1900
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (avril 2019)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
La Source – Parc de Mariemont – Morlanwelz
La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image1La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image2La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image3La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image4La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image5La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image6La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image7La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image8La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image9La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image10La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image11La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image12La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image13La Source - Parc de Mariemont - Morlanwelz - Image14
Fiche créée ou mise à jour par : le 14 novembre 2019

Description:

Aussi appelée “La déesse du Bocq”,  la Source, œuvre de Jef Lambeaux, est une copie de la statue installée à l’hôtel de ville de Saint-Gilles.

Description de l'objet

Sur un socle de rocaille, la statue-fontaine en bronze de Jef Lambeaux est en équilibre sur le pied gauche ; elle brandit un poisson et une coquille d’où s’écoulent des filets d’eau.

Historique

Raoul Warocqué, grand admirateur de Jef Lambeaux, acheta "Le Triomphe de la Femme" en même temps que "L’Abondance" à l’Exposition universelle de Paris en 1900.
Pour le remercier, Jef Lambeaux décida de lui offrir des copies de deux de ses œuvres : La Source et deux extraits, "La Séduction" et "La Joie", coulés en bronze du célèbre bas-relief des Passions humaines.

La Source fut érigée en 1901 au bord du grand étang qui précédait alors le château, sur un haut socle de rocaille dans lequel furent encastrés les deux extraits des Passions humaines, Lors du comblement de l’étang, ce socle a été détruit et la statue transportée à son emplacement actuel sur un socle plus bas proportionné à son nouvel environnement

Le domaine royal de Mariemont, situé à Morlanwelz dans la province belge de Hainaut, est issu d'un ancien domaine royal créé au XVIe siècle par Marie de Hongrie. Cédé par son dernier propriétaire, Raoul Warocqué (1870-1917), à l'État belge, le domaine est aujourd'hui un parc public, qui est également arboretum, et dans lequel se trouve entre autres le musée royal de Mariemont.
Il doit son nom (le mont de Marie) à sa fondatrice, Marie de Hongrie (1505-1558), sœur de Charles Quint (1500-1558). À vingt ans veuve de Louis II de Hongrie, elle est chargée de gouverner les Pays-Bas bourguignons et reçoit le bénéfice viager des villes et terres de Binche.
Le domaine passera ensuite aux archiducs d'Autriche, Albert et Isabelle, (1598-1621).
De 1668 à 1678, le domaine de Mariemont est français. Le traité d’Aix-la-Chapelle en fait une possession de Louis XIV.
En 1678, le domaine repasse à l’Espagne avec Maximilien-Emmanuel de Bavière.
En 1714, par le traité de Rastadt, les Pays-Bas méridionaux passent à la maison d’Autriche et c’est, à partir de 1725, l’archiduchesse Marie-Élisabeth d'Autriche qui les gouverne.
En 1754, le nouveau gouverneur des Pays-Bas autrichiens, Charles-Alexandre de Lorraine, décide de raser le château pour en construire un autre totalement neuf et au goût du jour ; ce château est incendié au cours des combats qui précèdent l’annexion des Pays-Bas autrichiens à la jeune république française en 1794.
À la fin du XVIIIe siècle, le domaine de Mariemont est mis en vente parmi une série de biens confisqués par l’État français. Le château est en ruines. L’ensemble des terres est acheté par deux frères, Isidore et Nicolas Warocqué (1773-1838), industriels de la région. Ils envisagent d’exploiter les gisements de charbon présents sur le site et fondent en 1802 la « Société minière du parc de Mariemont ».
Le domaine de Mariemont est alors géré par la « dynastie » des Warocqué ou la dynastie des « maîtres du charbon », jusqu’au décès de son dernier propriétaire, Raoul Warocqué (1870-1917), qui en fit don à l'État belge.

Référence source

recherche sur le terrain 2019

Numéro d'identification de la fiche : 8095d554e8525beb

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie ,

La déesse du Bocq – Hôtel de Ville de Saint-Gilles
 

Monumen

La déesse du Bocq – Hôtel de Ville de Saint-Gilles

La déesse, ou la nymphe du Bocq, est une sculpture de bronze de Jef Lambeaux installée dans la cour d’honneur de l’Hôtel de Vill...

12 novembre 2019

57 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Monumen

Pleureuse – Monument funéraire famille Bal-Marien-Pierard – Cimetière – Jet...

Pleureuse en bronze pour le monument funéraire de la famille Bal-Marien-Pierard..

2 novembre 2019

50 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument funéraire – famille A. Verbockhaven-Silberstein – cimetière du Die...

Monument funéraire de la famille A. Verbockhaven-Silberstein dans le cimetière du Dieweg à Uccle. Chapelle funéraire avec un haut-relief en bronze représenta...

30 octobre 2019

570 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer