Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Le faucheur – Parc du Cinquantenaire – Bruxelles

Informations :

  • Sculpteur 1: MEUNIER Constantin
  • Fondeur: COMPAGNIE DES BRONZES
  • Adresse ou lieu-dit: Parc du Cinquantenaire
  • Code postal (en Belgique): 1000
  • Localité: Bruxelles
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.8413964
  • Longitude: 4.3882946
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives
  • Morphologie: statue
  • Année: 1890-1892
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (janvier 2018)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Le faucheur – Parc du Cinquantenaire – Bruxelles
Le faucheur – Parc du Cinquantenaire – Bruxelles - Image1Le faucheur – Parc du Cinquantenaire – Bruxelles - Image2Le faucheur – Parc du Cinquantenaire – Bruxelles - Image3Le faucheur – Parc du Cinquantenaire – Bruxelles - Image4Le faucheur – Parc du Cinquantenaire – Bruxelles - Image5Le faucheur – Parc du Cinquantenaire – Bruxelles - Image6Le faucheur – Parc du Cinquantenaire – Bruxelles - Image7
Fiche créée ou mise à jour par : le 15 janvier 2018

Description:

Sculpture en bronze d’un faucheur par Constantin Meunier.

Inscriptions

C-ie des Bronzes

Description de l'objet

Située non loin de l’allée centrale, dans la partie sud-ouest du parc, sculpture en bronze de style réaliste réalisée en 1890-1892 d’après un modèle en plâtre conçu en 1888 par l’artiste Constantin Meunier.

D’abord installée au Jardin botanique, l’œuvre est déplacée dans le parc du Cinquantenaire en 1897, année de l’Exposition universelle. Elle est posée sur un piédestal en pierre bleue conçu par l’architecte Caneel sur le modèle de celui du Gladiateur Borghèse, moulage en ciment aujourd’hui disparu, situé de l’autre côté de l’allée centrale. Devant le mécontentement de Meunier quant à l’emplacement de la sculpture et à son socle qu’il juge trop imposant, il est proposé de la déplacer dans la pelouse à l’entrée du parc, sur un simple dé. La suggestion resta toutefois sans suite.

Classement 18.11.1976.

Historique

Le parc du Cinquantenaire est un vaste pentagone d’une trentaine d’hectares, circonscrit par les avenues de la Joyeuse Entrée, de la Renaissance, de l’Yser, des Gaulois et des Nerviens. Propriété de l’État fédéral, il se situe sur le territoire de la Ville de Bruxelles, à l’exception de sa pointe orientale, délimitée par l’avenue de la Chevalerie, située sur la commune d’Etterbeek. Dans sa partie occidentale, le parc est coupé en deux par la portion à ciel ouvert du tunnel Belliard, creusé dans les années 1970.

Le site du Cinquantenaire s’inscrit dans un projet d’urbanisme ambitieux porté par le roi Léopold II, qui souhaitait embellir Bruxelles afin de l’élever au rang des autres capitales européennes. Avec sa triple arcade monumentale, il constitue un jalon dans la grande séquence urbanistique reliant, via la rue de la Loi et l’avenue de Tervueren, le parc de Bruxelles au Musée royal de l’Afrique centrale.

Dès l’origine, le parc et ses bâtiments présentent une double vocation : ils sont destinés à servir de lieu d’expositions temporaires et de manifestations diverses, mais doivent également accueillir des collections d’art de manière permanente. À partir des années 1930, le site du Heysel reprend la première fonction, tandis que le Cinquantenaire se voit entièrement dédié aux musées : les Musées royaux d’Art et d’Histoire et le Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire, auxquels vient plus tard s’adjoindre Autoworld.

De 1879 à 1904, année de sa mort, c’est l’architecte Gédéon Bordiau qui est responsable de la conception générale du parc et de ses bâtiments, ainsi que de l’aménagement des diverses expositions qui s’y succèdent. Par la suite, le chantier est partagé entre les architectes Charles Girault et Léopold Piron. S’il n’est achevé que dans les années 1930, soit près d’un demi-siècle après son commencement, l’ensemble présente néanmoins aujourd’hui une remarquable cohérence, due à une certaine fidélité au projet initial, mais également au caractère majestueux des lignes structurant le site.

L’ensemble du parc et de ses bâtiments est aujourd’hui classé, résultat de quatre phases échelonnées entre 1976 et 2007. Depuis 2005, une grande campagne de rénovation du site est en cours, prévue sur une période de sept à dix ans.

http://www.irismonument.be/fr.Bruxelles_Extension_Est.Parc_du_Cinquantenaire.html

Référence source

recherche sur le terrain 2018

Numéro d'identification de la fiche : 3535a5cb57062478

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Allégorie – L’Art hollandais – Musée d’Art ancien &...

Statue allégorique représentant l'Art hollandais due au sculpteur Constant Albert Desenfans et fondue par la Compagnie des Bronzes. Statue située sur la ramp...

16 avril 2019

11 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Monumen

Allégorie – L’Art allemand – Musée d’Art ancien ...

Statue allégorique représentant l'Art allemand due au sculpteur Julien Dillens et fondue par la Compagnie des Bronzes. Statue située sur la rampe de la terra...

13 avril 2019

17 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Monumen

Allégorie – L’Art italien – Musée d’Art ancien R...

Statue allégorique représentant l'Art italien due au sculpteur Louis Samain et fondue par la Compagnie des Bronzes. Statue située sur la rampe de la terrasse...

9 avril 2019

47 vues au total, 0 vues aujourd'hui