Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument à Christine de Lalaing – Tournai

Informations :

  • Sculpteur 1: DUTRIEUX Aimable
  • Fondeur: COMPAGNIE DES BRONZES
  • Adresse ou lieu-dit: Grand-Place
  • Code postal (en Belgique): 7500
  • Localité: Tournai
  • Région: Région wallonne
  • Province: Hainaut
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.606380976032405
  • Longitude: 3.3863237500190735
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: statue
  • Année: 1863
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (juillet 2017)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument à Christine de Lalaing – Tournai
Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image1Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image2Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image3Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image4Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image5Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image6Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image7Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image8Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image9Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image10Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image11Monument à Christine de Lalaing - Tournai - Image12
Fiche créée ou mise à jour par : le 23 janvier 2018

Description:

Monument  à Christine de Lalaing, Princesse d’Espinoy, réalisé par Aimable Dutrieux, avec l’aide de Fidèle Renier.
Sa statue, érigée sur la Grand-Place de Tournai, la représente en armure, conquérante, le bras gauche tendu vers le ciel, une hache tenue fermement dans la main droite.

Inscriptions

LA VILLE DE TOURNAI
A
CHRISTINE DE LALAING
PRINCESSE D’ESPINOY

SIEGE DE 1581

INAUGURÉ EN 1863
SOUS LE RÈGNE
DE LÉOPOLD Ier

A. DUTRIEUX 1863

Comp-ie Anonyme des Bronzes
Bruxelles

Description de l'objet

Christine de Lalaing, Princesse d’Epinoy (1545, c. 1582), était l’épouse du gouverneur de Tournai Pierre de Melun, à l’époque où les troupes d’Alexandre Farnèse, attaché au roi catholique d’Espagne Philippe II, assiégèrent la ville pour en découdre avec les protestants. C’était en 1581, le temps de l’Inquisition. Christine de Lalaing prit la tête de la résistance et son courage galvanisa celui de ses concitoyens.
Cheveux aux vents, la dame est présentée dans une attitude résolument guerrière : elle tient une sorte de hache à la main ; elle a revêtu une cuirasse de combat ; son fourreau est vide et son épée gît à ses pieds, à côté de son casque ; elle semble vouloir s’élancer vers l’avant et se défaire de l’imposant piédestal de près de 5 mètres de haut, qui lui permet de dominer l’espace.

Historique

Réalisée par le sculpteur Aimable Dutrieux (1816-1889), cette  statue correspond parfaitement à la commande du conseiller communal de Tournai. La décision a en effet été prise en février 1861 de commander une statue pour honorer l’épouse de Pierre de Melun, prince d’Epinoy, baron d’Antoing, sénéchal du Hainaut et gouverneur de Tournai, en raison de son attitude héroïque lors du siège de Tournai, par les troupes espagnoles. Profitant de l’absence de Pierre de Melun en train d’attaquer Gravelines, Farnèse vient mettre le siège devant Tournai malgré la proximité de la saison hivernale. Aux commandes de la ville avec un lieutenant, la princesse catholique Christine de Lalaing contribue à galvaniser les habitants de la cité qui parviennent à résister du 5 octobre au 29 novembre 1581, avant de devoir se résoudre à capituler. La ville échappe au pillage, les protestants sont autorisés à quitter les lieux (ils seront près de 6.000 calvinistes à abandonner les bords de l’Escaut). Quant à Christine de Lalaing, elle a perdu l’un de ses fils dans des combats où la légende va très vite lui attribuer une place particulière et des actions héroïques. Elle-même quitte Tournai pour Gand, puis Anvers où elle s’éteint en 1582.

Le contrat entre le sculpteur Aimable Dutrieux et la Compagnie des Bronzes fut conclu le 12 février 1863. (L’Art du métal, dans Les Cahiers de la Fonderie, n°9, décembre 1990)

Référence source

recherche sur le terrain 2017

Bibliographie et liens

http://connaitrelawallonie.wallonie.be/fr/lieux-de-memoire/de-lalaing-christine-princesse-depinoy#.WmYYIHkiHcs

MALOENS Danielle, Les artistes et la Compagnie des Bronzes - Une collaboration négociée, in Les Cahiers de La Fonderie, L’Art du métal, décembre 1990, N° 9, pp14 à 23.

Numéro d'identification de la fiche : 8255a66eea0d864d

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Plaque Maurice Van Meenen – Hôtel de Ville de Saint-Gilles

Plaque d'hommage à Maurice Van Meenen, l'un des anciens bourgmestres de Saint-Gilles, placée sur la façade gauche de l'Hôtel de Ville, sur la place qui porte so...

10 août 2019

20 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Médaillon Émile Thielens – Jardin zoologique – Antwerpen (Anvers)

Médaillon en bronze doré avec le profil de l'architecte Émile Thielens, un des architectes du jardin zoologique d'Anvers.

7 août 2019

19 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Éverard t’Serclaes – Grand-Place de Bruxelles

Monument en bas et haut-relief au style inspiré de la Renaissance italienne. Hommage à Éverard t'Serclaes notable, échevin et héros bruxellois du XIVe siècle. ...

30 juillet 2019

28 vues au total, 1 vues aujourd'hui