Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Cendrillon – Parc Josaphat – Schaerbeek

Informations :

  • Sculpteur 1: LEFEVER Edmond
  • Fondeur: COMPAGNIE DES BRONZES
  • Adresse ou lieu-dit: parc Josaphat
  • Code postal (en Belgique): 1030
  • Localité: Schaerbeek
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives
  • Morphologie: ronde-bosse
  • Année: 1881
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (avril 2018)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Cendrillon – Parc Josaphat – Schaerbeek
Cendrillon - Parc Josaphat - Schaerbeek - Image1Cendrillon - Parc Josaphat - Schaerbeek - Image2Cendrillon - Parc Josaphat - Schaerbeek - Image3Cendrillon - Parc Josaphat - Schaerbeek - Image4Cendrillon - Parc Josaphat - Schaerbeek - Image5Cendrillon - Parc Josaphat - Schaerbeek - Image6Cendrillon - Parc Josaphat - Schaerbeek - Image7Cendrillon - Parc Josaphat - Schaerbeek - Image8Cendrillon - Parc Josaphat - Schaerbeek - Image9
Fiche créée ou mise à jour par : le 28 décembre 2020

Description:

Sur un socle en pierre bleue, une statue en bronze de Cendrillon, œuvre d’Edmond Lefever en 1881.

Cendrillon est assise, rêveuse, avec un soufflet dans les mains près d’un feu.

Inscriptions

Cie DES BRONZES
BRUXELLES

Edmond LEFEVER

Description de l'objet

La statue en bronze représentant le personnage du conte «Cendrillon», et mesurant 127 x 44 x 56 cm, a été réalisée par Edmond Lefever en 1881.
Cette sculpture grandeur nature en ronde-bosse est placée sur un socle en pierre bleue.

Historique

Il ne s’agit pas d’une commande à proprement parler de la part de la commune de Schaerbeek. En réalité, c’est Edmond Lefever qui écrit le 4 juillet 1903 à l’échevin des beaux-arts de Schaerbeek ; « Permettez-moi de venir solliciter de votre bienveillance l’acquisition d’une de mes œuvres pour votre Musée Communal. L’œuvre que j’ai l’honneur de vous présenter est un bronze grandeur nature et représente Cendrillon.» Lefever préviendra en parallèle la Compagnie des Bronzes qu’il a l’occasion de placer «Cendrillon». Cette dernière lui proposera de la récupérer pour 900 francs. Lefever va accepter cette offre (Archives générales du Royaume). La sollicitation auprès de la Commune est restée sans réponse pendant près de deux années. Ce n’est que le 9 novembre 1905 que la commission administrative du Musée communal rendra sa réponse quant à l’acquisition de l’œuvre. La commission a décidé d’acheter le bronze à l’unanimité pour la somme de 5 mille francs. Le collège de Schaerbeek va cependant solliciter le ministre de l’agriculture et des Beaux-Arts de Bruxelles pour obtenir une aide financière de 2.500 francs pour payer le statuaire. Cette somme leur a été accordée le 19 janvier 1905. Edmond Lefever a été payé en 4 fois par la commune de Schaerbeek. Ainsi, la procédure aura duré de juillet 1903 à février 1906 (Archives Communales de Schaerbeek). Lefever va correspondre une dernière fois sur cette affaire en février 1905 avec la Compagnie des Bronzes pour les prévenir que «L’affaire de ma Cendrillon est terminée » et qu’il ne va pas tarder à procéder au paiement de 900 francs (Archives générales du Royaume).

Il est possible de trouver d’autres versions de «Cendrillon» ; une deuxième en bronze (127 x 44 x 56 cm) de 1881 et une en céramique (61 x 25 x 20 cm) qui date de 1888 qui demeurent actuellement dans le dépôt du musée d’Ypres.

[Communication de Mathilde Contreras, décembre 2020]

Le parc Josaphat prend place au cœur de l’ancienne vallée du Roodenbeek, au sein de laquelle courait le ruisseau du même nom. Alimenté par plusieurs sources dont celle, toujours visible dans le parc, de la Fontaine d’Amour, il se jetait dans le Maelbeek à hauteur de l’actuelle place de Houffalize. Ruisseau et vallée furent renommés au XVIe siècle du nom biblique de Josaphat, vallée proche de Jérusalem, par un pèlerin revenu de Terre sainte et frappé – dit-on – par la ressemblance entre les deux sites.

En 1901, la commune de Schaerbeek manifesta son intention d'y créer un parc et entreprit de racheter de gré à gré les parcelles de 197 propriétaires. Les édiles se heurtèrent cependant à l'intransigeance de madame veuve Martha, propriétaire de la plus importante parcelle, un domaine comprenant une demeure et de superbes arbres. Trouvant que la somme qui lui était proposée pour son bien était insuffisante, cette dame mit en vente un lot d'arbres avec obligation de les abattre. Le roi Léopold II, toujours soucieux de l'embellissement de Bruxelles et de ses environs, fit acheter les arbres, mais la veuve Martha n'en démordit pas et exigea l'application de la clause d'abattage. Seule une procédure d'expropriation vint à bout de sa résistance.

En 1904, le parc fut ouvert au public. Il comportait alors une superficie de quatre hectares, portée progressivement à 20 hectares par de nouvelles acquisitions. Son aménagement fut confié à l'architecte paysagiste Edmond Galoppin et à Gaston Bertrand. Au fil du temps le parc s'enrichit de sculptures et de nouvelles installations. En 1914, on inaugura la plaine des Jeux et des Sports ; deux sociétés de tir à l'arc, "Sint Sebastiaan" et "Monplaisir" s'y installèrent respectivement en 1919 et 1921 ; le minigolf fut aménagé en 1954 par l'architecte paysagiste René Pechère. Le parc Josaphat a été classé par arrêté royal le 31 décembre 1974.

Référence source

visite sur le terrain 2018

Bibliographie et liens

http://balat.kikirpa.be/photo.php?path=A002452&objnr=20061093&lang=fr-FR&nr=7

http://www.irismonument.be/fr.Schaerbeek.Avenue_des_Azalees.A001.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_Josaphat /

https://www.1030.be/fr/archive-les-sculptures-du-parc-josaphat

DEVIGNE, M., 1931. La sculpture belge, 1830-1930, Bruxelles : E. Denis

GIBRAUMONT, G., 2008, Bruxelles : 200 sculptures se racontent, Bruxelles : Aparté

HONOSSET, Y., MARCHI, C., 2006, L’avenue Louis Bertrand et le Parc Josaphat, Bruxelles : Ministère de la Région de Bruxelles-capitale, Service des monuments et des sites

PINGEOT, A., 1992, Le conte sculpté dans la seconde moitié du XIXe siècle.Romantisme, p.11-22.

Adelaide Jubilee International Exhibition & Cargeeg's News and General Advertising Agency, issuing body. 1887, Official catalogue of the exhibits G.H. Cargeeg, Adelaide

http://nla.gov.au/nla.obj-489664908

Archives Communales de Schaerbeek, Fonds Beaux-arts.

Archives de la Ville de Bruxelles, Fonds privé, Legs Marcel Lebouille, 973.

Archives générales du Royaume, Fonds de la Compagnie des Bronzes, 2638, Correspondances Lefever, 1889 – 1905

Numéro d'identification de la fiche : N/A

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Les ébénistes – Petit Sablon – Bruxelles

Une des 48 statuettes de bronze représentant les corporations bruxelloises du XVIe siècle placées sur les colonnes de la clôture du square du Petit Sablon.

il y a 20 heures

14 vues au total, 2 vues aujourd'hui

 

Monumen

Les brodeurs et pelletiers – Petit Sablon – Bruxelles

Une des 48 statuettes de bronze représentant les corporations bruxelloises du XVIe siècle placées sur les colonnes de la clôture du square du Petit Sablon.

14 janvier 2021

14 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Les tonneliers – Petit Sablon – Bruxelles

Une des 48 statuettes de bronze représentant les corporations bruxelloises du XVIe siècle placées sur les colonnes de la clôture du square du Petit Sablon.

12 janvier 2021

19 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer