Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Plaque aux promoteurs de la Jonction Nord-Midi – Bruxelles

Informations :

  • Sculpteur 1: WANSART Adolphe
  • Fondeur: FONDERIE DE COENE
  • Adresse ou lieu-dit: Gare Centrale
  • Code postal (en Belgique): 1000
  • Localité: Bruxelles
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.84552715080881
  • Longitude: 4.3569374084472665
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: plaque
  • Année: 1958
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Benoit LF

Envoyer cette fiche par Email

Plaque aux promoteurs de la Jonction Nord-Midi – Bruxelles
Plaque aux promoteurs de la Jonction Nord-Midi - Bruxelles - Image1Plaque aux promoteurs de la Jonction Nord-Midi - Bruxelles - Image2Plaque aux promoteurs de la Jonction Nord-Midi - Bruxelles - Image3Plaque aux promoteurs de la Jonction Nord-Midi - Bruxelles - Image4Plaque aux promoteurs de la Jonction Nord-Midi - Bruxelles - Image5Plaque aux promoteurs de la Jonction Nord-Midi - Bruxelles - Image6
Fiche créée ou mise à jour par : le 14 septembre 2021

Description:

Plaque de bronze offerte par l’Office National de la Jonction Nord-Midi (O.N.J.) en hommage à ses dirigeants.

Inscriptions

L’OFFICE NATIONAL DE LA JONCTION NORD-MIDI
HET NATIONAAL BUREAU VAN DE NOORD-ZUID VERBINDING
A
AAN
E. FRANCHIMONT  DIRECTEUR-GENERAL / DIRECTEUR-GENERAAL
V. WAUCQUEZ  VICE-PRESIDENT / ONDERVOORZITTER
M.CASTIAU      ADMINISTRATEUR-DELEGUE / AFGEVAARDIGDE-BEHEERDER

Signature du sculpteur : A. WANSART

Marque du fondeur : Fie DE COENE / RUISBROEK

Description de l'objet

La plaque est installée dans la salle des guichets de la «Halte centrale de la jonction», à gauche de l’entrée principale du bâtiment.  

Une figure féminine à demi-étendue, tient dans sa main une représentation de Saint Michel en armure terrassant le démon. Elle est surmontée des profils en médaillon des trois administrateurs. 

Historique

L’idée de mettre en liaison les gares alors situées dans les faubourgs de la ville au nord et au sud de Bruxelles date du milieu du 19e siècle. Il s’agit non seulement de faciliter la circulation entre le nord et le sud du pays au travers de sa capitale, mais de développer celle-ci en augmentant son attrait économique grâce à l’accessibilité offerte par le chemin de fer au plus près du centre-ville.
De nombreux projets voient le jour, qu’il s’agisse de liaison terrestre au moyen de la création d’un boulevard ferroviaire, aérienne par viaduc ou souterraine. C’est finalement cette dernière option qui sera retenue dans les dernières années du siècle. Cet énorme chantier nécessite l’expropriation des habitants et la destruction de quartiers entiers, principalement composés d’habitations.  La construction des viaducs nord et midi et les démolitions débutent en 1910. À la veille de la Première guerre Mondiale, plus de 700 maisons sont déjà tombées.
Après la guerre les travaux interrompus peinent à redémarrer. Le projet considéré comme ruineux et destructeur suscite de nombreuses oppositions au sein du gouvernement et est menacé d’abandon. Les débats s’éternisent sur fond de difficultés budgétaires et d’instabilité politique, une grande partie des quartiers du centre-ville sont réduits à l’état de terrains vagues ou se dégradent dans l’incertitude de leur conservation.
C'est finalement la crise économique mondiale des années 1930, et la nécessité de résorber le chômage par une politique de grands travaux qui réactivera le projet de jonction.

L’Office National pour l’achèvement de la Jonction est créé en 1935.
La Jonction et la Gare centrale, conçue par l’architecte Victor Horta et terminée par son élève Maxime Brunfaut, sont finalement inaugurées en 1952.
La Jonction Nord-Midi aura nécessité la destruction de plus de 1200 maisons, remplacées par des boulevards le long desquels se sont installés les immeubles de bureaux des administrations publiques, créant une rupture entre le haut et le bas de la ville dont les séquelles sont toujours visibles.

Référence source

Bruxelles – Chronique d’une capitale en chantier  - tome 1, Du voûtement de la Senne à la Jonction Nord-Midi - Thierry Demey – Paul Legrain / Éditions C.F.C.  1990

Bibliographie et liens

Recherche sur le terrain août 2021

Numéro d'identification de la fiche : 410613e3436e004f

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument à Nicolas Cleynaerts – Diest

Sur la Grand-place de Diest, statue en hommage à Nicolas Cleynaerts, connu dans la République des lettres sous le nom de Nicolaus Clenardus, et appelé dans les ...

19 septembre 2021

12 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Buste de Jacques-Barthélémy Renoz – Parc de la Boverie – Liège

Buste de l'architecte Jacques-Barthélémy Renoz dû au sculpteur Adelin Salle.

12 août 2021

64 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Monumen

Buste d’Adrien De Witte – Parc de la Boverie – Liège

Buste du peintre Adrien de Witte de Limminghe dû au sculpteur Oscar Berchmans avec l’aide de l’architecte Alfred Lobet en 1938.

11 août 2021

57 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer