Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Square du Petit Sablon – Bruxelles

Informations :

  • Fondeur: COMPAGNIE DES BRONZES
  • Architecte: BEYAERT Henri
  • Adresse ou lieu-dit: rue de la Régence (accès principal)
  • Code postal (en Belgique): 1000
  • Localité: Bruxelles
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.83944340572151
  • Longitude: 4.35659408569336
  • Matériau: Bronze, fer forgé
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes, Statues décoratives
  • Morphologie: ensemble de site
  • Année: 1890
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Benoit LF - 2020, carte postale coll.La Fonderie

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Square du Petit Sablon – Bruxelles
Square du Petit Sablon – BruxellesSquare du Petit Sablon – BruxellesSquare du Petit Sablon – BruxellesSquare du Petit Sablon – BruxellesSquare du Petit Sablon – BruxellesSquare du Petit Sablon – BruxellesSquare du Petit Sablon – BruxellesSquare du Petit Sablon – BruxellesBruxelles Petit Sablon CP
Fiche créée ou mise à jour par : le 6 novembre 2020

Description:

Jardin de sculpture public dédié au XVIe siècle et composé de statues de personnalités des Pays-Bas espagnols entouré d’une clôture en fer forgé et pierre de taille dont les colonnes sont surmontées de 48 statuettes de bronze représentant les métiers et corporations de l’époque.

Description de l'objet

Le square de plan trapézoïdal arrondi aux angles et dont les petits côtés sont légèrement courbes est composé d’un ensemble de parterres de buis taillés et de fleurs, géométriques et symétriques dont les allées convergent vers le monument-fontaine des Comtes d’Egmont et de Hornes placé derrière un bassin circulaire.

Derrière le monument un double escalier tournant et une double pente compensent les cinq mètres de dénivelé du terrain entre les rues qui bordent le square conçu de plain-pied.
Autour de cet hémicycle sont placées dans des niches de lierre dix statues en marbre de Carrare représentant des personnalités, artistes ou savants du XVIe siècle.

Le parc est entouré d’une clôture en pierre bleue et ferronnerie. Les soubassements de pierre moulurés rattrapent par des gradins la pente du terrain. Quarante-huit colonnes de pierre toutes sculptées d’un motif géométrique différent, portent chacune une statuette de bronze représentant une corporation. Les grilles entre les colonnes constituées d’un quadrillage identique remplis par paires d’éléments décoratifs différents sont séparées par un pilier octogonal surmonté d’un fleuron, au motif végétal, en fer forgé.

Le jardin possède trois entrées, munies elles aussi de grilles ouvragées. Deux sont placées aux angles du côté de la rue de Régence et la troisième au centre du côté de la rue aux Laines, dans la partie haute du square. Les six colonnes de part et d’autre de ces entrées, de tailles plus importantes, supportent une statuette de 1 mètre 60 de hauteur, les quarante-deux autres mesurent 1 mètre 30.

Les dix statues de marbre :

Guillaume le Taciturne, prince d’Orange (1533-1584) par Charles Van der Stappen
Principal acteur du soulèvement des Pays-Bas contre l’Espagne et fondateur de la république des Provinces Unies.

Louis van Bodeghem (1470-1540) par Jean-Henri Cuypers
Architecte de l’ancienne "Maison du Roi" et de l’église de Saint Nicolas de Brou (Bourgogne) dont il tient le plan entre les mains

Henri de Bréderode (1531-1568) par Antoine - Joseph Van Rasbourgh
Instigateur du Compromis des nobles, porte l’écuelle et la besace signe des « gueux »

Corneille De Vriendt dit Floris (1518-1578) par Jules Pecher
Sculpteur et architecte

Rombaud Dodonée (1518-1585) par Alphonse de Tombay
Botaniste, médecin, cosmographe et physiologiste, auteur de l’herbier de « Cruydeboeck ».

Gérard Mercator (1512-1585) par Louis Van Biesbroeck
Géographe, cosmographe et mathématicien, auteur de la projection cartographique qui porte son nom

Jean de Locquenghien (1518-1574) par Godefroid Van den Kerckhove
Bourgmestre et Amman de la ville de Bruxelles, promoteur du canal de Willebroek

Bernard Van Orley (1492-1542) par Julien Dillens
Peintre bruxellois, auteur de cartons et d’esquisses pour tapisseries et vitraux

Abraham Ortelius (1527-1598) par Jef Lambeaux
Géographe, auteur du premier atlas de géographie du monde connu à l’époque

Philippe de Marnix de Sainte-Aldegonde (1538-1598) par Paul De Vigne
Diplomate, écrivain et philosophe, apôtre de la liberté de pensée, défenseur d’Anvers

Les 48 statuettes de bronze :

Chaque statuette représente une corporation, pouvant comprendre un ou plusieurs métiers, symbolisés par leurs attributs professionnels.

À partir de l’angle gauche, côté de la rue de la Régence, de gauche à droite :

1. Le métier des Quatre Couronnés par Godefroid Van den Kerckhove
(corporation regroupant les maçons, les tailleurs de pierre, les sculpteurs et les ardoisiers) L’artisan à qui le sculpteur a donné les traits d’Henri Beyaert, tient de la main droite un compas, de la gauche un plan déroulé. À ses pieds se trouvent une pierre taillée, une sculpture représentant un personnage, une truelle de maçon et un outil d’ardoisier

2. Les armuriers, heaumiers et fourbisseurs par Godefroid Van den Kerckhove
Examine une épée qu’il tient entre les mains et porte une pince à la ceinture. Un étau et un casque se trouvent à ses pieds.

3. Les étainiers-plombiers, par Jean-Henri Cuypers
avec un rouleau de plomb à l’épaule et un soufflet à la ceinture

4. Les couvreurs en tuiles, par Albert Desenfans
avec une échelle à l’épaule, une truelle à la ceinture et une corde à la main

5. Les blanchisseurs, par Jef Lambeaux
avec une longue pelle de bois servant à doser et écoper l’eau chaude

6. Les chaudronniers et fondeurs, par Jef Lambeaux
avec chaudron, truelle, cruche et marteau

7. Les tourneurs de chaises, plafonneurs-couvreurs en chaume et vanniers, par Antoine Joseph Van Rasbourgh
avec un balustre en bois tourné dans les mains, à la ceinture une taloche de plafonneur et un étui contenant des tiges d’osier, un panier en osier aux pieds.

8. Les chapeliers, foulons et brandeviniers, par Jean-Henri Cuypers
avec un chapeau et une brosse

9. Les tanneurs, par Albert Desenfans
avec une peau et tête de bœuf et un racloir à peaux

10. Les fabricants de chaises en cuir d’Espagne et les perruquiers, par Jules Courroix
avec une chaise recouverte de cuir, à la ceinture un vilebrequin et un peigne, une perruque sur la tête

11. Les arquebusiers, par Jean-François Van den Kerckhove
avec une arquebuse, pince et enclume.

12. Les savetiers, par Jean Laumans
avec une paire de bottes et un marteau de cordonnier

13. Les marchands de poisson d’eau douce, par Jean Laumans
Avec une nasse, filet et poisson

14. Les cordonniers, par Louis Pierre Van Biesbroeck
avec des paires de bottes et de chaussures

15. Les tondeurs de drap, drapiers et marchands de draps, par Eugène de Plyn
avec forces, ou ciseaux à tondre les draps

16. Les teinturiers, par Charles Geefs
avec un pot à la main, un récipient et un fourneau sur le socle

17. Les ceinturiers et épingliers, par Antoine-Joseph Van Rasbourgh
avec des ceinturons, une hachette et des outils pour le travail du cuir

18. Les merciers, par Polydore Comeyn
avec une besace, une balance et un écheveau de laine posés sur le socle

19. Les forgerons, par Eugène Cambier
avec un marteau de forge, une masse et un tablier de cuir

20. Les tisserands de toile et les marchands de toile, par Eugène de Plyn
avec une navette et un sac

21. Les fripiers, par Augustin Van den Kerckhove, dit Saïbas
avec un chapeau et une pièce d’étoffe

22. Les charpentiers, par Augustin Van den Kerckhove, dit Saïbas
avec une hache et un marteau

23. Les bateliers, par Edouard Laborne
avec rame, cordages, cheville d’amarrage et ancre

24. Les tisserands en laine et drapiers, par Benoît-François Wante
avec une navette

25. Les tailleurs, par Armand Cattier
avec vêtements et ciseaux

26. Les selliers et carrossiers, par Robert Fabry
avec une selle et un brancard de voiture

27. Les fruitiers, par Albert Hambresin
avec une corbeille de fruits et une serpette

28. Les peintres, batteurs d’or et verriers, par Antoine-Joseph Van Rasbourgh
avec une palette, une brosse et un maillet

29. Les serruriers et horlogers, par Jean-Henri Cuypers
avec une horloge, une serrure et un trousseau de clefs

30. Les marchands de vin, par Albert Hambresin
avec des bouteilles, un gobelet et un tonneau, une chignole à la ceinture

31. Les marchands de draps et chaussetiers, par Robert Fabry
avec une pièce de drap et des chausses pendues à la ceinture.

32. Les barbiers et chirurgiens, par Jean-Baptiste Martens
avec un pot à la main et le pied posé sur une boîte à instruments

33. Les légumiers et scieurs,par Albert Hambresin
avec une scie, hache et légumes

34. Les couteliers, par Julien Renodeyn
avec un couteau dans sa gaine

35. Les tonneliers, par Jules Courroix
avec un cerceau, un burin et un marteau de tonnelier

36. Les brodeurs et pelletiers, par Armand Cattier
avec un manteau de fourrure et une ceinture brodée

37. Les ébénistes, par Auguste Van den Kerckhove dit Saïbas
avec un rabot et un compas

38. Les passementiers, par Émile Namur
avec une cordelière à floches

39. Les orfèvres, par Émile Namur
avec une châsse et un vase

40. Les graissiers, par Polydore Comeyn
avec une oie et un flacon

41. Les gantiers, par Louis Pierre Van Biesbroeck
avec une paire de gants à la main et de ciseaux à la ceinture

42. Les doreurs, par Louis Pierre Van Biesbroeck
avec palette, pinceau et godet au mordant.

43. Les meuniers, par Guillaume Charlier
avec roue de moulin et moulin

44. Les marchands de poisson salé, par Charles Geefs
avec des poissons et un petit tonneau

45. Les bouchers, par Edmond Lefever
avec un porte couteaux et fusil à aiguiser à la ceinture

46. Les tapissiers, par Albert Desenfans
avec une bobine de fil

47. Les brasseurs, parJean Van den Kerckhove
avec un porte-seaux

48. Les boulangers, par Émile Namur
avec des pains et une pelle à enfourner

Historique

Le nom du lieu fait référence à un ancien marais sablonneux qui occupait l’endroit situé hors des murs de la première enceinte de Bruxelles. Une partie du site du square actuel accueillait à partir de 1289, un cimetière dépendant de l’hôpital Saint-Jean, et qui sera désaffecté en 1706. La place est ensuite pavée.

En 1827, est ouverte la première partie de la rue Régence entre la place Royale et l’église du Petit Sablon. Elle sera prolongée à partir de 1872 jusqu’au nouveau Palais de Justice, achevant le « tracé royal » qui relie ce dernier aux palais de Bruxelles et de Laeken  en  longeant l’emplacement de l’ancien cimetière.

Le bourgmestre Charles Buls confie en 1873 la conception et l’aménagement d’un square à cet endroit à l’architecte Henri Beyaert. Celui-ci présente un projet ambitieux qui fait de ce qui devait être un simple espace vert une œuvre d’art totale mêlant sculpture de la pierre, du marbre et du bronze, fer forgé et art des jardins tout en mettant en évidence le talent et le savoir-faire des artistes et artisans de l’époque. 
Henri Beyaert s’entoure de collaborateurs pour mener à bien la réalisation du square, parmi lesquels les architectes Paul Hankar et Paul Jaspar et l’architecte paysager Louis Fuchs. Trente sculpteurs sont les auteurs des œuvres de bronzes et de marbre du parc.

Dans l’esprit du moment, teinté de nationalisme romantique, y seront installées les statues de personnages considérés comme d’anciennes gloires du « passé national » érigées dans le but de renforcer l’idée d’identité nationale dans l’esprit de la population.
Le square est conçu comme une mise en scène du XVIe tel que l’on se le représente à la fin du XIXe. Le choix se porte sur des personnalités politiques, artistiques, et intellectuelles représentant des valeurs laïques chères à la majorité libérale municipale, en opposition au conservatisme catholique. Le choix de ces personnalités fera cependant l’objet de débats et de contestations qui retarderont considérablement la création du square.

Autour du monument central constitué de la fontaine des Comtes d’Egmont et de Hornes par Charles-Auguste Fraikin, érigée en 1864 sur la Grand-Place et retirée en 1877 à l’occasion de la reconstruction de la Maison du Roi, prennent place les dix statues de leurs contemporains.

Le peintre Xavier Mellery est chargé de dessiner les modèles des 48 statues de corporations qui ornent la clôture pour assurer l’homogénéité de l’ensemble. La réalisation des sculptures est confiée à 24 sculpteurs dont certains se plaindront du peu de liberté qui leur est laissé par le modèle, et de la maigre rétribution qui leur est octroyée par la Ville et par l’État.


Pour la fonte des statuettes, l’architecte s’adresse à la Compagnie des Bronzes dont il est actionnaire et qui a déjà réalisé les bronzes du monument à Egmont et de Hornes. Après approbation du devis par la Ville de Bruxelles le contrat qui précise les conditions techniques, dont la composition de l’alliage (87% de cuivre rouge, 8% de plomb et 5 % de zinc) est signé en juin1881. Les bronzes seront coulés entre août 1882 et juin 1883 sous la supervision de la Commission royale des monuments.

En novembre 1882, la Cie expose avec succès une vingtaine de statues dans ses locaux de la rue d'Assaut.

Le choix des corporations et des métiers qui y sont associés est fait en fonction d’une liste établie au XVIIIe siècle, laquelle contenait certaines erreurs historiques et anachronismes par rapport à l’époque représentée.

Les ferronneries, grilles, fleurons et ornementations de la clôture et des balustrades des escaliers sont dessinées par l’atelier Beyaert et exécutées par 7 à 8 ateliers différents.

Le square est inauguré par Charles Buls en juillet 1890.

Les statues de marbre et le monument central ont été restaurés en 1997.
L’examen de la clôture ayant mis en évidence l’affaissement des fondations, l’instabilité des colonnes et l’état de corrosion des ferronneries et des bronzes, une importante restauration est entamée à la fin de l’année 2014 pour se terminer en juillet 2017.
L’ensemble des éléments en pierre, fer et bronzes sont démontés et restaurés ou refaits à l’identique en atelier avant d’être remontés sur de nouvelles fondations. Les statuettes elles-mêmes qui sont composées de nombreuses pièces (jusqu’à 17 parties pour certaines) sont désassemblées et restaurées par la firme Metafose.
Il est décidé à cette occasion de ne pas rendre aux statuettes de bronze leur patine sombre d’origine (probablement choisie à l’époque pour les distinguer de la végétation), mais de conserver la teinte verte acquise au court du temps.

Référence source

Recherche sur le terrain 2020

Bibliographie et liens

Fabrique d’Art – la Compagnie des Bronzes de Bruxelles - édition La Fonderie, Cahier de La Fonderie n°28-29, 2003

Guide illustré de Bruxelles par Guillaume Des Marez

Bruxelles en vert - Thierry Demey, edition Badaux, 2003

Les sculptures de Bruxelles - Patrick Derom (dir.), Pandora 2000

Restauration du square du Petit Sablon - Beliris :

http://www.beliris.be/projets/restauration-du-square-du-petit-sablon.html

http://www.beliris.be/files/files/Projets/Petit-Sablon/Sablon-web-fr.pdf

https://www.youtube.com/watch?v=9EPsinR7xLQ&feature=youtu.be

Numéro d'identification de la fiche : 2105fa40ca8855b6

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument à Francisco Ferrer – Avenue Franklin Roosevelt – Bruxe...

Statue due à Auguste Puttemans en hommage à Francisco Ferrer, à l'origine érigée le 5 novembre 1911 place du Samedi à Bruxelles.

24 novembre 2020

25 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument aux frères Van de Velde – Parc de la Citadelle – Gent (Gand)

Dans le parc de la Citadelle à Gand, un monument a été élevé en l’honneur des deux frères explorateurs Joseph et Lieven Van de Velde qui partirent au Congo dans...

20 novembre 2020

22 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument-fontaine des Comtes d’Egmont et de Hornes – Bruxelles

C’est le sculpteur Charles-Auguste Fraikin qui est chargé de la réalisation d’un monument relatant la mort tragique des Comtes d’Egmont et de Hornes. Fontain...

8 novembre 2020

569 vues au total, 1 vues aujourd'hui