Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

La Brabançonne – Bruxelles

Informations :

  • Sculpteur 1: SAMUEL Charles
  • Fondeur: COMPAGNIE DES BRONZES
  • Adresse ou lieu-dit: Place Surlet de Chokier
  • Code postal (en Belgique): 1000
  • Localité: Bruxelles
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.84898531816908
  • Longitude: 4.368626475334168
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives, Monument aux morts et commémoratifs
  • Morphologie: statue
  • Année: 1918 - 1930
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Benoit LF avril 2020

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
La Brabançonne – Bruxelles
La Brabançonne - Bruxelles - Image1La Brabançonne - Bruxelles - Image2La Brabançonne - Bruxelles - Image3La Brabançonne - Bruxelles - Image4La Brabançonne - Bruxelles - Image5La Brabançonne - Bruxelles - Image6La Brabançonne - Bruxelles - Image7La Brabançonne - Bruxelles - Image8La Brabançonne - Bruxelles - Image9La Brabançonne - Bruxelles - Image10La Brabançonne - Bruxelles - Image11
Fiche créée ou mise à jour par : le 25 avril 2020

Description:

Monument conçu lors de l’Armistice de 1918 pour célébrer la victoire et la paix retrouvée et érigé en 1930 à l’occasion du Centenaire de la Belgique.

Inscriptions

Façade du socle de pierre bleue (extrait de la Brabançonne, version de 1860 par Charles Rogier ) :

LA BRABANÇONNE
……
O BELGIQUE ! O MÈRE CHÉRIE !
À TOI NOS CŒURS, À TOI NOS BRAS.
À TOI NOTRE SANG, O PATRIE !
NOUS LE JURONS TOUS, TU VIVRAS !
  ……
O DIERBAAR BELGIE, O EDEL LAND DER VADEREN
ONZE ZIEL EN ONS HART ZIJN U GEWIJD,
AANVAARDT DE KRACHT EN HET BLOED
VAN ONZE ADEREN…

Arrière du socle :
ÉRIGÉ PAR SOUSCRIPTION PUBLIQUE
SEPTEMBRE 1930

OPGERICHT DOOR OPENBARE INSCHRIJVING
SEPTEMBER 1930

Terrasse du bronze :
CH.SAMUEL

Cie DES BRONZES
BRUXELLES

Description de l'objet

La sculpture de bronze placée sur un socle de pierre bleue représente une jeune femme symbolisant la victoire, les pieds nus, habillée à la façon des femmes du peuple de 1830. Elle se dresse les bras et la bouche ouverte, brandissant joyeusement un drapeau qui se déplie derrière elle. Le profil du lion belge est gravé sur la face interne du drapeau qu’elle soulève triomphalement d’une seule main dans un élan patriotique.

Historique

Les premiers monuments érigés au lendemain de la Première Guerre Mondiale sont huit œuvres éphémères en stuc installées entre la Porte de Flandre et le Parlement sur le parcours que doit suivre le roi Albert escorté par des troupes belges et alliées pour son entrée à Bruxelles le 22 novembre 1918. 
La Brabançonne qui en fait partie est placée sur la Grand-Place devant la Maison des Ducs de Brabant. Les seuls mots présents sur son socle au pied duquel sont placés les débris d’un canon et de chaînes brisées, sont « Le Roi, la Loi, la liberté ! ». Elle restera en place de novembre 1918 à février 1919, et sera la seule à être coulée en bronze suite à une souscription publique.

L’œuvre contraste fortement avec la gravité des nombreux monuments aux morts ou aux grands hommes qui seront érigés durant les années suivantes. 
Une fois l’euphorie de l’armistice passée, l’érection du monument n’est plus prioritaire, il faudra longtemps avant qu’il ne trouve son emplacement. Ce n’est qu’à l’approche du Centenaire qu’un comité est créé pour mener le projet à bien. Différents lieux sont envisagés. Charles Samuel écrit au bourgmestre  Adolphe Max pour suggérer le terre–plain devant le Palais royal, là où ont eu lieu les combats de la Révolution. C’est finalement la place Surlet de Chokier dédiée au premier Régent de la Belgique et située à l’entrée du quartier des Libertés consacré à l’indépendance de la Belgique qui est choisie. Le monument est inauguré le 16 novembre 1930.

Référence source

Recherche sur le terrain

Bibliographie et liens

• Cahier pédagogique 14 – 18.  Les monuments racontent  - ISSN 2406-6842 - Classes du Patrimoine et de la citoyenneté – Région de Bruxelles – Capitale  2017
•Les sculptures de Bruxelles - pages 208/209 - Patrick Derom (direction) - Pandora 2000

Numéro d'identification de la fiche : 7705ea1451409cf6

    

341 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument aux morts – Belœil

Monument aux morts de la guerre 14-18 et 40-45, formé d'un piédestal en pierre dure sur laquelle se tient une figure féminine ailée coulée en bronze.

17 octobre 2020

29 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument aux morts – Ramegnies-Chin

Monument aux morts composé de statues religieuses et civiles dû au sculpteur Aloïs de Beule et à l'architecte Constant Sonneville, installé à Ramegnies-Chin (en...

5 octobre 2020

336 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument aux travailleurs déportés – cimetière de Bruxelles – Evere

Monument aux travailleurs déportés de Bruxelles morts pour la Belgique (1940-1945)

28 septembre 2020

42 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer