Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument à la gloire de l’infanterie belge – Bruxelles

Informations :

  • Sculpteur 1: VEREYCKEN Édouard
  • Fondeur 1: MINNE FRERES
  • Adresse ou lieu-dit: Place Poelaert
  • Code postal (en Belgique): 1000
  • Localité: Bruxelles
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.83784442794301
  • Longitude: 4.352270364761353
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Sculptures animalières, Monument aux morts et commémoratifs
  • Morphologie: groupe
  • Année: 1935
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Benoit LF - avril 2022

Envoyer cette fiche par Email

Monument à la gloire de l’infanterie belge – Bruxelles
Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image1Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image2Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image3Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image4Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image5Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image6Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image7Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image8Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image9Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image10Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image11Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image12Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image13Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image14Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image15Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image16Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image17Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image18Monument à la gloire de l’infanterie belge - Bruxelles - Image19
Fiche créée ou mise à jour par : le 25 avril 2022

Description:

Monument national conçu après la Première Guerre mondiale à la fois en tant qu’hommage aux soldats d’infanterie et monument aux morts.

Inscriptions

sur la terrasse du groupe en bronze :
côté droit, signature du sculpteur : E VEREYCKEN
côté gauche, marque de la fonderie : MINNE G&J BRONZES D’ART GAND

Inscriptions en lettres dorées gravées dans la pierre

sur la façade du monument :

A LA GLOIRE DE
L’INFANTERIE BELGE

1914  1918
1940  1945

TER  VERHEERLIJKING DER
BELGISCHE INFANTERIE.

PETIT GRANIT DE
MERBES – SPRIMONT

SCULP : E. VERIJCKEN
ARCH : ANT. DE MOL


à l'arrière du monument :

AUX FANTASSINS MORTS
POUR LA PATRIE
1914-1918 – 1940-1945

SALUS
PATRIÆ
SUPPREMA
LEX

AAN DE INFANTARISTEN GESNEUVELD
VOOR HET VADERLAND
1914-1918 – 1940-1945

Description de l'objet

Le monument d’une quinzaine de mètres de haut exécuté en pierre bleue ou petit granit, est constitué d’un socle surmontant une crypte et sur lequel est placé un obélisque. Sa silhouette, au pied de la masse imposante du Palais de Justice construit sur l’ancien Mont des potences ou Galgenberg, se détache sur le panorama du bas de la ville.
De chaque côté du monument, un escalier de quelques marches descend à la crypte où se trouve un gisant de bronze couché sur un socle de pierre qui représente le corps d’un fantassin caché par un drap, le casque posé sur la poitrine. Les accès de la crypte fermés par des grilles en fer forgé sont gardés par quatre statues de pierre représentant des soldats dans les différents uniformes datant du 19e siècle encore portés au début de la guerre : un grenadier reconnaissable à son encombrante coiffe en poils d’ours,  un carabinier portant un chapeau aux bord retroussés, un chasseur à pied et un soldat de ligne portant tous deux le shako, ou képi à pompon.
L’important groupe de bronze qui entoure la base de l’obélisque sur trois côtés représente une troupe d’infanterie en marche, casquée et en tenue de combat. Au centre, une allégorie de la victoire drapée à l’antique déploie ses ailes au dessus des soldats et de leurs drapeaux.  Tous ont le regard dirigé vers l’avant, le visage impassible et l’attitude volontaire. À l’avant un officier debout, reconnaissable au sabre qui pend à son côté, est entouré de soldats portant leur fusil à l’épaule et des cartouchières à la ceinture.  De chaque côté, un officier à cheval est accompagné à droite du monument par un artilleur tirant un mortier et par deux infirmiers, reconnaissables à leurs brassards portant le symbole de la croix rouge, portant un brancard et une mallette de premier soins, et à gauche par un soldat tenant en laisse deux chiens attelés à une une mitrailleuse.
L'ensemble du bronze était à l'origine rehaussé de dorures encore en partie visibles.

Au sommet de l’obélisque une couronne de bronze doré est entourée sur les quatre faces du monument par des soldats de pierre casqués portant des glaives et des boucliers.
À l’arrière du monument est sculpté un paquetage de fantassin posé sur un lit de feuilles de laurier en hommage aux soldats.

Historique

L’initiative de la construction du monument est le fait d’un comité d’anciens combattants de la Première Guerre mondiale formé en 1930 qui souhaite ainsi rendre hommage aux combattants et soldats tués durant la guerre, en majorité membre de l’infanterie.
Suite à un concours organisé en 1932, le sculpteur Edward Vereycken et l’architecte Antoine De Mol, qui tous deux ont été blessés durant la guerre, sont choisis. Le collège municipal de Bruxelles en accord avec le comité propose d’édifier le monument sur le terre-plein de la place Quetelet, à l’intersection du boulevard Bisschofsheim et de l’avenue Galilée. Cet emplacement est fortement critiqué, tant par la presse que par l’architecte de la ville qui dénonce la « non-adéquation de l’œuvre et du site ». De nombreux lieux seront ensuite envisagés : place des Barricades, square Ambiorix, entrée du bois de la Cambre, parc du Cinquantenaire etc. avant que le choix définitif ne se porte l’année suivante sur la place Poelaert malgré que de nouvelles critiques mettent en cause ce choix  considéré comme nuisible au panorama et par lequel le monument apparaitrait comme un nain écrasé par le colosse du Palais de Justice.
Le monument est inauguré le 5 mai 1935 par un important défilé militaire en présence de Léopold III et de nombreuses personnalités civiles, militaires et religieuses. Les dates de la Seconde Guerre mondiale ont été ajoutées à l’issue de celle-ci.
Le casque en acier qui se révélera rapidement indispensable pour protéger les soldats des  armes modernes n’équipera l’armée belge qu’à la fin de l’année 1915 quelques mois après avoir été adoptés par les autres armées alliées.
Les chiens de trait sont beaucoup utilisés en Belgique au 19e et au début du 20e siècle. On les rencontre fréquemment attelés aux charrettes de livraison ou à celles des marchands ambulants. La race des mastiff ou mâtins belges, molosses pouvant atteindre 80 centimètres au garrot mais au caractère doux et dociles, est spécialement sélectionnée. Ils sont introduits dans l’armée belge quelques années avant la Première Guerre mondiale pour tirer les mitrailleuses Maxim, et seront utilisés durant toute la guerre avant d’être remplacés par des véhicules à moteurs. Le monument à la gloire de l’infanterie est le seul sur lequel ils sont représentés.
Une restauration au cours de laquelle la couronne qui surplombe le monument verdie par le temps a été redorée a eu lieu en 2012. L’ensemble a été classé par arrêté du gouvernement de la Région de Bruxelles-capitale pour son intérêt artistique et historique le 30 avril 2015.

Référence source

recherche sur le terrain 2022

Bibliographie et liens

Cahier pédagogique 14-18 Les monuments racontent – Classes du patrimoine et de la citoyenneté, région de Bruxelles-Capitale – 2017


Les sculptures de Bruxelles, catalogue raisonné – dir. Patrick Derom Pandora 2002

https://horizon14-18.eu/monumentinfanteriebelge.html

https://www.1914-1918.be/chiens_mitrailleurs.php

https://doc.patrimoine.brussels/REGISTRE/AG/049_015.pdf

Numéro d'identification de la fiche : 2126262d1035bb38

    

282 vues au total, 7 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Plaque commémorative – J.Van Overstraeten – Aalst (Alost)

Plaque commémorative sur le Graanmarkt à Aalst (Alost).

28 novembre 2022

13 vues au total, 2 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument des anciens pupilles morts pour la nation – Aalst (Alost)

Monument des anciens pupilles morts pour la nation pendant la guerre 1914-1918 – Aalst (Alost)

25 novembre 2022

19 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Monumen

Plaque commémorative Martin Bours – Liège

Plaque commémorative sur le mur de l’église Saint Pholien à Liège, quartier Outremeuse.

23 novembre 2022

16 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer