Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument Frédéric de Merode – Bruxelles

Informations :

  • Sculpteur 1: DU BOIS Paul
  • Fondeur: PETERMANN
  • Adresse ou lieu-dit: Place des Martyrs, côté sud
  • Code postal (en Belgique): 1000
  • Localité: Bruxelles
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.85147463352982
  • Longitude: 4.356073737144471
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: stèle
  • Année: 1898
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Benoit LF (mars 2020)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument Frédéric de Merode – Bruxelles
Monument Frédéric de Merode – BruxellesMonument Frédéric de Merode – BruxellesMonument Frédéric de Merode – BruxellesMonument Frédéric de Merode – BruxellesMonument Frédéric de Merode – BruxellesMonument Frédéric de Merode – BruxellesMonument Frédéric de Merode – BruxellesMonument Frédéric de Merode – BruxellesMonument Frédéric de Merode – BruxellesMonument Frédéric de Merode – BruxellesMonument Frédéric de Merode – Bruxelles
Fiche créée ou mise à jour par : le 29 mars 2020

Description:

Hommage au comte Frédéric de Merode, membre de la haute noblesse belge tué lors des combats à la suite de la Révolution belge en octobre 1830.

Inscriptions

sur la face avant de la stèle :

À FRÉDÉRIC DE MERODE
MORT POUR L’INDÉPENDANCE
DE LA PATRIE

sur la face arrière de la stèle :
AAN
FRÉDÉRIC DE MERODE
GESTORVEN VOOR DE
ONAFHANKELIJKHEID
VAN HET VADERLAND

sur la terrasse du bronze : 

Paul Du Bois

J. PETERMANN FONDEUR
BRUXELLES

Sur la palme au bas du monument : 1830  À JENNEVAL

À l’avant du socle de pierre : LA VILLE DE BRUXELLES RECONNAISSANTE

Description de l'objet

L’élément principal du monument est la haute stèle de pierre bleue dessinée dans le style caractéristique de l’Art Nouveau par Henri Van de Velde, l’un des architectes fondateurs de l’Art Nouveau en Belgique. Frédéric de Merode est représenté de profil sur une plaque de bronze au sommet de la stèle.
À l’avant du monument, un combattant vêtu de la blouse des volontaires de 1830 se tient debout, le fusil posé à son côté et l'épée accrochée à la ceinture.

La palme de bronze fixée au bas du monument n’en faisait pas partie à l’origine. Comme l’indique l’inscription « à Jenneval » elle faisait partie du monument situé de l’autre côté de la place. Elle est visible sur les photographies de ce monument jusqu’à l’année 1980. Volontairement ou par erreur, la palme a probablement été déplacée à l’occasion du réaménagement de la place à cette époque.

Historique

La réalisation de cette place construite sur le terrain d’une ancienne blanchisserie et  inaugurée en 1776 sous le nom de place Saint-Michel, marque une étape importante de l’urbanisme bruxellois. Il s’agit du premier ensemble architectural néo-classique, conçu de manière homogène et symétrique, en rupture avec la ville ancienne.

Quelques jours après les journées de septembre 1830, qui marquent la Révolution belge, il est décidé d’y enterrer les victimes des combats et d’en faire le symbole de l’indépendance. La place est alors renommée place des Martyrs. Un important monument surmontant une crypte est inauguré en 1838.

À la fin du XIXe siècle, la ville fait élever deux stèles de part et d’autres du monument central en hommage à deux combattants ayant perdu la vie lors de la révolution : du côté nord un monument dédié à Louis Dechez, dit Jenneval, auteur de la première version de la Brabançonne, et du côté sud le monument au comte Frédéric de Merode.

Lors de l’inauguration de celui-ci par le bourgmestre Charles Buls et le conseil communal en présence de survivants des combats de 1830, de représentants de la famille de Merode, d’un millier d’enfants et d’un bataillon de chasseurs, la modernité de  style du monument est vivement appréciée.

Ces monuments à l’origine entourés de jardins étaient beaucoup plus proches du monument central qu’ils ne le sont aujourd’hui, ils en ont été écartés lors du réaménagement de la place en 1980.

Référence source

recherche sur le terrain 2019

Numéro d'identification de la fiche : 8695e7f33d01731b

     

272 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument à Eugène Defacqz – Ath

Monument réalisé par Adolphe Fassin, avec l’architecte Charles Émile Janlet, inauguré le 26 septembre 1880. La statue a été fondue par la Compagnie des Bronzes....

27 août 2020

44 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Plaque commémorative Aristide Doorme – Oostende (Ostende)

Sur la Promenade Roi Baudouin à l’endroit dénommé "Drie Gapers", mémorial Aristide Doorme dû au sculpteur Émile Bulcke.

18 août 2020

54 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument au roi Léopold II – ensemble – Oostende (Ostende)

Le mémorial s’organise autour d’un socle monumental en pierre bleue ornée d’une couronne royale et de l’inscription "Ostende à son génial protecteur LÉOPOLD II"...

17 août 2020

72 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer