Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Saint Michel terrassant le démon – Hôtel de Ville de Bruxelles

Informations :

  • Sculpteur 1: VAN DER STAPPEN Charles
  • Fondeur: LUPPENS
  • Adresse ou lieu-dit: Hôtel de Ville de Bruxelles, Grand-Place
  • Code postal (en Belgique): 1000
  • Localité: Bruxelles
  • Région: Région de Bruxelles-Capitale
  • Pays: Belgique
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.84638748280373
  • Longitude: 4.351830482482911
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives
  • Morphologie: groupe
  • Année: 1893
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Benoit LF

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Saint Michel terrassant le démon – Hôtel de Ville de Bruxelles
Saint Michel terrassant le démon – Charles Van der Stappen – Hôtel de Ville de BruxellesSaint Michel terrassant le démon – Charles Van der Stappen – Hôtel de Ville de Bruxelles
Fiche créée ou mise à jour par : le 24 août 2019

Description:

Imposante statue de  bronze représentant Saint Michel, terrassant le démon (ou terrassant Satan). L’une des nombreuses représentations du saint patron de la ville visible dans les rues et les monuments bruxellois.

Inscriptions

 

Sur la face du socle de bronze,

côté droit signature du sculpteur : Ch. Vander stappen 1888

côté gauche marque du fondeur : fondeur Luppens

 

Description de l'objet

La statue, visible depuis la cour intérieure de l’Hôtel de Ville est placée face aux visiteurs au pied de l’escalier d’honneur.  Elle surmonte une vasque de marbre dans laquelle se trouve une fontaine, et est entourée des bustes en marbre des deux premiers bourgmestres de la ville après 1830. À gauche Nicolas Rouppe (1830 – 1838) par Louis Jehotte et à droite Guillaume Van Volxem (1838 – 1841) par Guillaume De Groot.

L’archange est représenté triomphant, vêtu d’une armure et casqué, armé à la fois d’une lance et d’une épée, les ailes déployées. Il a les pieds posés sur le corps d’un démon à forme humaine, porteur de la même paire d’ailes.

Historique

La figure de l’archange Michel dont le combat contre le démon symbolise celui du bien contre le mal, est déjà dès le onzième siècle dans l’un des hameaux de ce qui deviendra la  ville de Bruxelles. La première chapelle de bois construite à l’emplacement actuel de la cathédrale lui est déjà dédiée.
Le premier usage officiel attesté date du début du treizième siècle.  Dés cette époque, Saint Michel est représenté sur  les sceaux et cachets qui authentifient les actes de l’autorité communale.

Il est vêtu suivant les époques d’une robe blanche, d’une armure de soldat romain antique puis de plus en plus souvent d’une armure médiévale.  Il est armé soit d’une épée soit d’une lance, rarement (comme c’est le cas ici) des deux.

Au 19e siècle, dans un contexte de sécularisation, et où le pouvoir communal est exercé par une succession de bourgmestres libéraux et franc-maçons, apparaît malgré l’origine religieuse du saint une représentation laïque du patron de Bruxelles. Comme c’est le cas ici les signes religieux, auréole, croix placée sur la tête, sur un bandeau ou au bout de la lance ou de l’épée, ont disparu.

Le démon qui au cours des siècles précédents est généralement représenté sous une forme monstrueuse composée de parties animales, pattes de boucs, queues de serpents, ou gueules et griffes de dragons, prend ici forme humaine. La ressemblance entre l’ange et le démon, qui a la « beauté du diable »,  et qui portent tous deux les mêmes ailes rappellent leurs origines communes, et  la barrière fragile entre le bien et le mal. 

L’escalier d’honneur qui mène aujourd’hui à la salle gothique, à la salle des mariages et au cabinet du bourgmestre est situé à l’emplacement d’anciens comptoirs construit au début du 18e siècle,  adossés au bâtiment gothique et donnant sur la gauche de la  cour intérieure.  Il fait partie des importants travaux dirigés par l’architecte de la ville Victor Jamaer à partir de 1860. Les peintures des murs et des plafonds, réalisées en 1893 par Jacques de Lalaing, illustrent « La Glorification du Pouvoir communal ». Dans les escaliers et paliers sont placés les bustes des bourgmestres en charge depuis 1830.

 

Bibliographie et liens

Saint-Michel le bruxellois - Historia Bruxellae - Jean-Luc Petit

Numéro d'identification de la fiche : 7885d614fa875959

Ces fiches peuvent vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Le Quadrige du Brabant – Arcades du Cinquantenaire – Bruxelles

La sculpture monumentale du quadrige qui surmonte les Arcades du Cinquantenaire représente la province du Brabant élevant le drapeau national.

17 septembre 2019

21 vues au total, 16 vues aujourd'hui

 

Monumen

Le Triomphe de la Femme – Parc de Mariemont – Morlanwelz

Groupe sculpté de deux personnages sur un haut piédestal en pierre bleue dû au sculpteur Jef Lambeaux.

15 septembre 2019

15 vues au total, 3 vues aujourd'hui

 

Monumen

Hommage à Darwin – Jardin zoologique – Antwerpen (Anvers)

Buste de Charles Darwin avec figure allégorique dû au sculpteur Jef LAMBEAUX et au fondeur J. PETERMANN.

11 septembre 2019

24 vues au total, 4 vues aujourd'hui